Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Articles avec #aisne tag

Guêpier d'Europe (Aisne)

9 Juin 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #guêpier d'Europe, #photos d'oiseaux, #Aisne, #Picardie

Guêpier d'Europe (Aisne)

Une ancienne photo d'un guêpier d'Europe dans l'Aisne.

Voir les commentaires

Renard roux (Thiérache axonaise)

5 Juin 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #Thiérache axonaise, #Aisne, #Picardie, #renard roux

Renard roux (Thiérache axonaise)

Alors que je remballe ma tente après un affût aux pies-grièches plus que mitigé, j'aperçois au loin une forme rousse. Il est 21h30 et le soleil se couche dans mon dos. Je me mets immédiatement à plat ventre, je sors mon objectif du sac et je m'avance à pas de...loup. Je me colle contre un poteau de pâture. Le renard mulote. Il vient d'attraper un campagnol. Son pelage roux est magnifiquement mis en valeur part les derniers rayons du soleil. Je suis apparemment à bon vent car il ne détale pas. Il ne doit voir qu'une forme immobile mais reste en arrêt puis quelques minutes après s'en va plus loin en quête de nourriture. 

Je décide donc de revenir le lendemain matin aux aurores. Si cette pâture regorge de campagnols, le renard va sûrement revenir. Je suis sur place le lendemain matin avant 5h. Que la nuit fut courte ! Il est même déjà tard. Le soleil se lève à 5h45 et il fait déjà clair. Je déploie mon affût. Il est 5h30 quand le renard pointe le bout de son museau. YES ! Je suis calé contre une botte de foin et il détecte assez rapidement cette anomalie du paysage. Pourtant, il continue d'avancer vers moi.

Renard roux (Thiérache axonaise)
Renard roux (Thiérache axonaise)
Renard roux (Thiérache axonaise)
Renard roux (Thiérache axonaise)

Malheureusement, les bottes de foin ont été emballées dans un film plastique des plus disgracieux mais bon, je suis très content de pouvoir observer de si près un renard adulte.

Renard roux (Thiérache axonaise)
Renard roux (Thiérache axonaise)

C'est une femelle qui doit sûrement subvenir aux besoins de ses jeunes. Les renards éliminent un nombre considérables de campagnols qui sont une plaie pour l'agriculture. Ils sont pourtant déclarés nuisibles pour des raisons tout à fait contestables. Il s'en tire et piège plus de 10 000 par an dans chacun des départements picards.

Pour vous informer sur la question, je vous conseille vivement ce documentaire de Franck Vigna, l'odeur de l'herbe coupée.

Le renard détecte quand même le bruit du déclencheur même s'il est en silencieux. Erreur de débutant. C'est la première fois que je rencontre un renard adulte et je vais chauffer le déclencheur. J'aurais dû être plus parcimonieux, j'aurais sûrement pu l'admirer plus longtemps.

Renard roux (Thiérache axonaise)

La renarde finit par aller muloter ailleurs

Renard roux (Thiérache axonaise)

D'autres destructeurs de campagnols sont aussi en chasse. Malheureusement pour moi, ce ne sont pas des chats forestiers mais de vulgaires chats de gouttière. Pfff !

Renard roux (Thiérache axonaise)

J'attends encore un peu. La lumière devient très dure mais j'attends qu'une corneille noire passe devant moi. Elle cherche aussi de la nourriture et semble haleter en raison de la chaleur. Elle avait le bec constamment ouvert, ce qui n'est pas son habitude.

Voir les commentaires

Busard cendré mâle(Thiérache axonaise)

4 Juin 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #busard cendré mâle, #photos d'oiseaux, #Thiérache axonaise, #aisne, #Picardie

La pâture voisine des pies grièches a été fauchée récemment. Quand je quitte mon affût, je vois un busard cendré qui patrouille au-dessus de l'herbe rase. Ce migrateur venu d'Afrique pour se reproduire cherche les rongeurs mis à nu par la fauche. Il n'est pas le seul mais patience...

Busard cendré mâle(Thiérache axonaise)

J'ai vu en tout 2 mâles brièvement ainsi qu'une femelle qui n'est pas resté mais je ne saurais dire s'il s'agissait ou pas de busards cendrés ou saint-martin. Sur toutes les photos, il s'agit du même busard cendré mâle.

Busard cendré mâle(Thiérache axonaise)

Il est venu survoler mon affût à moins de 10 mètres à de nombreuses reprises. J'ai pu l'observer tôt le matin et surtout en soirée. Il était moins actif ou bien était allé chasser ailleurs le restant de la journée.

Busard cendré mâle(Thiérache axonaise)
Busard cendré mâle(Thiérache axonaise)
Voir les commentaires

Bocage de la Thiérache axonaise (pie-grièche écorcheur et lièvre d'Europe)

3 Juin 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #bocage, #pie-grièche écorcheur, #lièvre d'Europe, #Thiérache axonaise, #aisne, #Picardie

Bocage de la Thiérache axonaise (pie-grièche écorcheur et lièvre d'Europe)

J'avais repéré ce couple de pies-grièches écorcheurs au même endroit l'an passé. Elles sont au rendez-vous en cette fin mai. J'étais sur un chemin agricole, en voiture puis en affût. Les vilaines sont venues tout près de moi mais se sont posées sur es fils de fer barbelés et pas sur les belles petites haies. Je préfère donc ne publier que des photos plus lointaines mais plus esthétiques à mon goût que des piquants métalliques.

Bocage de la Thiérache axonaise (pie-grièche écorcheur et lièvre d'Europe)

Satanés barbelés ! J'aurais dû prendre plus de temps pour qu'elles viennent se poser sur un perchoir plus naturel mais j'étais focalisé lors de cette sortie sur la recherche de rapaces nocturnes. On e peut pas courir plusieurs lièvres à la fois. Quoi que...

Bocage de la Thiérache axonaise (pie-grièche écorcheur et lièvre d'Europe)

Tiens, un lièvre vient me tenir compagnie à à peine plus de 5m de ma voiture !

Bocage de la Thiérache axonaise (pie-grièche écorcheur et lièvre d'Europe)

Le mâle de pie-grièche vient chanter en haut de la haie pour marquer son territoire. Ces migrateurs arrivent généralement assez tard, quand les fleurs d'aubépine s'ouvrent.

J'ai fait plusieurs affûts, j'ai bravé la présence de vaches dans une pâture mais finalement pour pas grand chose. Pourtant les pies-grièches sont parfois venues se poser tout près de moi mais jamais là où je les attendais. Bon, j'espère faire mieux la prochaine fois...

Bocage de la Thiérache axonaise (pie-grièche écorcheur et lièvre d'Europe)
Bocage de la Thiérache axonaise (pie-grièche écorcheur et lièvre d'Europe)
Voir les commentaires

Chouettes hulottes (Thiérache axonaise)

14 Mai 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #chouette hulotte, #photos d'oiseaux, #Thiérache axonaise, #aisne, #Picardie

Chouettes hulottes (Thiérache axonaise)

Dans un petit bois de Thiérache, j'ai installé avec un ami un nichoir à hulotte. Ces dernières nichaient d'ordinaire dans la fourche d'un arbre à une dizaine de mètres de hauteur. Elles ont adopté le nichoir la deuxième année après l'installation. Depuis, il y a eu des jeunes mais aussi des prédations, probablement par un mustélidé. J'ai retrouvé au pied voici deux ans des oeufs de hulottes au pied de l'arbre où est fixé le nichoir. Cette année, les hulottes sont retournées dans la fourche de l'arbre et au moins un jeune est né. Prévenu par mon ami, je file sur place mais je suis incapable de trouver le jeune, déjà volant.

Après 3 bons quart d'heures à nous dévisser la tête, nous apercevons une hulotte adulte. Elle est grise alors que la plupart de ses congénères sont rousses. Elle est bien trop haute pour une belle photo mais je suis content de l'avoir vue. Repérée par les passereaux, elle se fait largement houspiller par les merles. c'est comme cela que nous l'avons repérée. Sinon, tintin pour la détecter !

Chouettes hulottes (Thiérache axonaise)

Une hulotte version rousse photographiée à quelques kilomètres de là dans un parc.

Voir les commentaires

Chouettes hulottes (Thiérache, Aisne)

8 Mai 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #chouette hulotte, #photos d'oiseaux, #Thiérache, #Aisne, #Picardie

Chouettes hulottes (Thiérache, Aisne)

Un ami (merci à lui!) m'indique mi-avril une loge occupée de chouettes hulottes en Thiérache axonaise. Je suis très excité car j'attends ce moment depuis longtemps. J'y cours dès que j'ai ma première opportunité fin avril. Les chouettes sont bien là mais la loge est vide : les jeunes ont déjà quitté le nid. Les hulottes pondent souvent de façon précoce, parfois au coeur de l'hiver en janvier ou février. La seule fois que j'avais vu des jeunes hulottes, c'était fin mai. Avec le recul, c'était peut-être une ponte tardive ou de substitution suite à une prédation.

Je le saurai pour l'an prochain : il faudra venir un mois plus tôt que prévu.

Je guette devant l'entrée de la loge sans rien voir. Au bout de plusieurs heures, je regarde dans les feuillages et bingo ! je vois une chouette hulotte adulte qui me dévisage. Si elle se montre autant à découvert, c'est que des jeunes ne sont pas loin.

Chouettes hulottes (Thiérache, Aisne)

Je cherche attentivement et je peux vous garantir que j'ai mis du temps à débusquer celui-là! Son plumage est parfaitement mimétique avec le tronc. Les hulottes se positionnent aussi souvent dans la fourche, à l'intersection entre le tronc et la branche en restant immobiles, ce qui les soustraient au regard des curieux et notamment des oiseaux diurnes. Une fois repérés, les merles notamment les houspillent sans relâche. C'est en partie grâce à eux que j'ai réussi à localiser les hulottes.

Chouettes hulottes (Thiérache, Aisne)

Un autre jeune plus hardi (sûrement le plus âgé) qui se trouve très haut dans un autre arbre à proximité. Les jeunes, malgré leur duvet, sont capables de voler en vol plané. Ils grimpent aussi aux arbres avec leur bec et leurs serres.

Chouettes hulottes (Thiérache, Aisne)
Chouettes hulottes (Thiérache, Aisne)
Chouettes hulottes (Thiérache, Aisne)

Je suis sous affût et j'entends bruisser les feuilles au sol tandis que la hulotte adulte avertit bruyamment. Un troisième jeune est au sol. C'est le benjamin du trio et il est exposé à tous les chats et chiens alentours.

Chouettes hulottes (Thiérache, Aisne)

Bon, je me décide à le mettre en hauteur, en sécurité. Je ne suis pas forcément rassuré car un des pionniers de la photographie animalière, l'Anglais Eric Hosking, a eu un oeil arraché par une hulotte qu'il photographiait au nid. Finalement, je prends la petit boule de plumes qui se laisse faire sans résistance. L'adulte qui surveille tout du haut du marronnier manifeste sa mauvaise humeur. Je ne sais pas trop où le mettre car il n'y a pas beaucoup de branches basses. Je le mets dans une fourche mais le jeune est vraiment trop visible ! Je fais une photo et tente de trouver un endroit plus approprié.

Il arrive souvent que des jeunes hulottes soient ramenées dans des centres de sauvegarde par des promeneurs qui les pensent perdues. En fait, les jeunes sont nidifuges, pas encore volants mais bien sous la protection de leurs parents. Il faut juste les replacer en hauteur pour éviter une prédation à leur encontre.

Ah, là c'est beaucoup mieux. Il passe inaperçu dans ce conifère. La hulotte me dévisage de ses grands yeux noirs. Il est l'heure pour moi de partir. La nuit va tomber. Je laisse tout ce petit monde rentrer dans le royaume de la nuit.

Voir les commentaires

Hibou grand-duc juvénile (Aisne)

7 Août 2016 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #hibou grand-duc juvénile, #photos d'oiseaux, #Aisne, #Picardie, #Thiérache axonaise

Hibou grand-duc juvénile (Aisne)

Bel événement ornithologique en Picardie : comme il y a 3 ans, un couple de hiboux grands-ducs s'est reproduit avec succès dans l'Aisne. Très peu présent dans notre région faute de site de nidification et pourchassé pendant des décennies pour sa réputation de super prédateur, le hibou grand-duc confirme son expansion. Les bonnes reproductions dans le Nord et les Ardennes riches en falaises et carrières ainsi que son statut d'oiseau protégé depuis les années 1970 semblent favoriser la répartition géographique du plus grand rapace nocturne d'Europe. Ce dernier s'adapte à des milieux moins favorables a priori à sa nidification.

Ici, ce jeune a trouvé momentanément refuge sur une église de Thiérache.

Hibou grand-duc juvénile (Aisne)

Tel une gargouille.

Hibou grand-duc juvénile (Aisne)
Hibou grand-duc juvénile (Aisne)
Hibou grand-duc juvénile (Aisne)

Un deuxième jeune a été retrouvé affaibli. Poussin dernier né, il a été probablement éjecté du nid par le premier né plus fort qui s'accaparait toute la nourriture. Il a été ramassé puis a été pris en charge au centre de sauvegarde de la faune sauvage d'Hirson. Pendant un mois, il a été nourri et retapé grâce au travail de Laurent Larzillère et Patricia Comy en vue d'un lâcher intervenu le 5 août.

Hibou grand-duc juvénile (Aisne)

La taille des yeux est impressionnante par rapport à la tête de l'oiseau. C'est le cas chez tous les grands chasseurs comme les aigles ou les faucons.

Hibou grand-duc juvénile (Aisne)

Ce jeune mâle a presque acquis son poids d'adulte (2,5 kg). Il pèse moins lourd qu'une femelle (1/3 de moins). C'est aussi le cas chez la grande majorité des rapaces. On peut voir que ses aigrettes ne sont encore qu'à l'état de duvet.

Hibou grand-duc juvénile (Aisne)

Admirez les serres du rapace. Il peut, grâce à ces armes redoutables, capturer des hérissons, des lièvres, des renardeaux et tous types d'oiseaux (quasiment tous les rapaces nocturnes et diurnes, les pigeons et les corneilles).

Hibou grand-duc juvénile (Aisne)

L'iris se dilate avec les rayons du soleil couchant. Le hibou moyen-duc a aussi un iris orange (jaune pour le hibou des marais et le hibou petit-duc).

Hibou grand-duc juvénile (Aisne)

Pour le plaisir des yeux et pour faire la publicité du gros travail bénévole de Laurent et Patricia, voici une jeune buse variable qui a été percutée par une voiture et relâchée depuis.

Hibou grand-duc juvénile (Aisne)

Et pour finir une chouette hulotte.

Voir les commentaires

Hibou moyen-duc (Aisne)

5 Juillet 2016 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #hibou moyen-duc, #photos d'oiseaux, #Aisne, #Picardie

Hibou moyen-duc (Aisne)

Un adulte de hibou moyen-duc est perché dans un bouleau à quelques mètres du vieux pommier où restent ses deux jeunes durant la journée. Coup de chance : il est bien dégagé et comme d'habitude complètement indifférent à la présence humaine. Il me gratifie de plusieurs comportements intéressants.

Ici, notre hibou moyen-duc veut se donner une carrure de grand-duc ! On dirait une armoire à glace. En fait, il s'ébroue. La série de photo que j'ai faite est assez amusante car seule sa tête reste immobile quand tout le reste du corps s'agite. Voici celle que je trouve la plus originale.

Hibou moyen-duc (Aisne)

Admirez les aigrettes du moyen-duc qui n'ont pas grand chose à envier à celles du grand-duc.

Hibou moyen-duc (Aisne)

Notre hibou se prépare à recracher une pelote de réjection.

Hibou moyen-duc (Aisne)

Un des rares moments où notre hibou a ouvert les yeux.

Hibou moyen-duc (Aisne)

Comme vous pouvez le constater, repérer un hibou moyen-duc dans un bouleau dont le feuillage est pourtant assez clairsemé est difficile. Imaginez dans un conifère touffu !

Hibou moyen-duc (Aisne)
Hibou moyen-duc (Aisne)

Toilettage et lissage de chaque plume.

Hibou moyen-duc (Aisne)

Notre hibou est paré pour faire la circulation au carrefour grâce à ses aigrettes ! Vu sa tête, j'ai dû prendre un sens interdit !

Hibou moyen-duc (Aisne)

Bailler aux corneilles.

Hibou moyen-duc (Aisne)

Je suis arrivé à 19H. Quand je suis parti vers 22H, le hibou était toujours perché au même endroit alors que ses jeunes étaient déjà parti en vadrouille. Ce comportement diffère de début juin où les adultes partaient en chasse beaucoup plus tôt en soirée.

Voir les commentaires

Hibou moyen-duc juvénile (Aisne)

4 Juillet 2016 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #hibou moyen-duc, #photos d'oiseaux, #Aisne, #Picardie

Hibou moyen-duc juvénile (Aisne)

En cette fin juin, les jeunes chuintent moins. Ils sont toujours postés dans un vieux pommier et commencent à appeler leurs parents au crépuscule. Tout-à-coup, l'un d'eux s'envole dans un arbre non loin de là. Je le suis en effectuant un large contournement. Comme il ne bouge pas, je m'avance en ligne droite vers lui. Un moment magique ! Je m'aperçois à quel point les jeunes ont bien grandi. Leur plumage ressemble de plus en plus à celui des adultes. J'adore ses aigrettes encore duveteuses. Le deuxième jeune ne tarde pas à le rejoindre mais je ne peux les avoir tous les deux sur la même image.

Hibou moyen-duc juvénile (Aisne)

Quelques minutes plus tard, les deux jeunes s'envolent dans un autre arbre. Un adulte est perché non loin de là et les jeunes chuintent à peine.

Hibou moyen-duc juvénile (Aisne)

Un des jeunes est camouflé dans les branchages. Je me suis approché à 5 m de lui sans qu'il esquisse un mouvement.

Hibou moyen-duc juvénile (Aisne)
Hibou moyen-duc juvénile (Aisne)
Voir les commentaires

Hibou moyen-duc (Aisne)

3 Juillet 2016 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #hibou moyen-duc, #photos d'oiseaux, #Aisne, #Picardie

Hibou moyen-duc (Aisne)

Alors, là, je vis un grand moment d'émotion. J'ai installé un affût voiture à proximité d'un piquet de pâture fréquenté en soirée par les adultes moyens-ducs. Mes fenêtres sont bardées de filet de camouflage et ma position est inconfortable. Au bout de 15 mn, les vaches viennent s’agglutiner devant les barbelés pour me humer. Argh... Non loin de là, à une trentaine de mètres dans la pâture, pousse avec majesté un grand saule. Sur une de ses branches basses, j'aperçois au travers des feuillages une masse sombre. Le moyen-duc ! Je décide d'abandonner ma voiture. Vu l'expérience que j'ai déjà eue avec ce couple de hiboux, une approche est tout-à-fait envisageable. Je prends mon téléobjectif et mon trépied et passe sous les barbelés. 40 vaches détalent comme des lapins. Je me dis que le hibou a dû déguerpir aussi. Et bien non. Placide et immuable, il trône toujours sur la branche du saule, imperturbable. Je suis à une cinquantaine de mètres. Je m'approche tout doucement jusqu'à une quinzaine de mètres. Mon cœur bat la chamade : jamais je n'ai pu faire ainsi une telle approche d'un rapace.

Hibou moyen-duc (Aisne)

Je reste à observer le hibou pendant une bonne dizaine de minutes puis celui-ci part quelques mètres plus loin sur un piquet de pâture. Qu'à cela ne tienne, je le suis ! Comme précédemment, j'arrive à pied chargé du trépied et du télé à 15 m environ. Il est 21h30 et le hibou part en chasse.

Hibou moyen-duc (Aisne)
Hibou moyen-duc (Aisne)
Hibou moyen-duc (Aisne)

Toujours cette capacité à se tordre le cou !

Hibou moyen-duc (Aisne)

Quelques secondes de repos avant une bonne nuit !

Hibou moyen-duc (Aisne)

Juste avant l'envol.

Hibou moyen-duc (Aisne)

Complètement indifférent à ma présence, le hibou est à l'affût du moindre bruit trahissant la présence de rongeurs.

Hibou moyen-duc (Aisne)

Bonne chasse, à la prochaine et merci pour cette rencontre inespérée.

Voir les commentaires