Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Articles avec #marquenterre tag

chouette effraie juvénile (Marquenterre)

18 Juillet 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #chouette effraie, #photos d'oiseaux, #Marquenterre, #Somme, #Picardie

chouette effraie juvénile (Marquenterre)

Un couple de chouettes effraies a niché dans une pâture du Marquenterre. Le propriétaire a installé un nichoir dans une fourche de saule têtard à hauteur d'homme. Nous avions remarqué voici quelques mois que les adultes y avaient élu domicile. Aucun signe d'activité depuis et pourtant il y a quelques jours, 3 paires de pattes étaient visibles à l'intérieur de la cavité. Il est plutôt inhabituel pour des effraies de nicher dans des troncs d'arbre. Elles choisissent souvent des bâtiments mais des arbres creux font aussi l'affaire faute de place. L'an passé, elles avaient niché dans un saule têtard sans l'aide d'un nichoir. Au moins deux couples sont distants de quelques centaines de mètres, l'un dans un grenier aménagé et celui-ci dans une pâture avoisinante. Ils ont donné naissance à 3 jeunes chacun, ce qui n'est pas beaucoup pour des effraies qui peuvent engendrer jusqu'à 8 petits les années où les rongeurs pullulent. Encore merci à tous ces passionnés qui protège les oiseaux sauvages. Faut-il rappeler que nous assistons à une diminution dramatique des effectifs des animaux, ceci dû en grande partie à la fragmentation de leur habitat et à la pollution mais aussi à la destruction de leur site de nidification par de nombreux particuliers qui ne tolèrent pas la présence ou les déjections des oiseaux?

Je me suis approché dans l'axe de la cavité, protégée par l'imposant affût monté sur roues. Quand j'entre et que je découvre la visée de l'affût, les jeunes sont à la cavité. Ils ne m'ont pas vu arriver.

Il est 20h30. Les jeunes se sont habitués à l'affût mobile. Ils ne sont pas encore volants mais se baladent et explorent toutes les ouvertures du nichoir et du saule.

 

Ils sont curieux et viennent voir ce curieux nouvel élément du décor qui fait clic-clic!

chouette effraie juvénile (Marquenterre)

Il est 22h15, l'autofocus n'accroche plus et je n'y vois plus rien mais la magie des nouveaux boîtiers numériques laisse croire que nous sommes en plein jour. Je quitte l'affût à pas de loup. Demain, les vaches réinvestissent la pâture. Quand elles auront terminé de brouter, les jeunes seront sûrement envolés.

Voir les commentaires

Chouette chevêche (Marquenterre)

20 Juin 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #chouette chevêche, #photos d'oiseaux, #Marquenterre, #Somme, #Picardie

Chouette chevêche (Marquenterre)

Les poussins de chevêche sont de sortie dès la fin de journée. Je n'ai commencé à déclencher qu'après 20h30, sinon la lumière était trop dure ! Les plus grands de la fratrie sont déjà volants. Ils passent la journée planqués au coeur d'un saule têtard mais tenaillés par la faim, ils sortent en début de soirée pour chuinter.

Chouette chevêche (Marquenterre)

Les adultes ne viennent généralement que plus tard mais on peut observer des nourrissages précoces, voire en pleine journée.

Chouette chevêche (Marquenterre)

Le petit dernier ne sait pas encore voler. Il volète et peut se percher... sur ce piquet en ferraille (groumph!) ou bien monte aux arbres avec son bec et ses griffes.

Chouette chevêche (Marquenterre)
Chouette chevêche (Marquenterre)
Chouette chevêche (Marquenterre)
Chouette chevêche (Marquenterre)
Chouette chevêche (Marquenterre)

Le mâle en phase de chant.

Chouette chevêche (Marquenterre)
Chouette chevêche (Marquenterre)

Bonne nuit !

Voir les commentaires

chouettes chevêches (Marquenterre)

13 Juin 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #chouette chevêche, #photos d'oiseaux, #Marquenterre, #Somme, #Picardie

chouettes chevêches (Marquenterre)

La saison du nourrissage bat son plein chez les chouettes chevêches, avec toutefois deux bonnes semaines d'avance par rapport aux années précédentes. J'ai l'impression que les pontes ont eu lieu plus précocement cette année pour pas mal d'espèces.

chouettes chevêches (Marquenterre)

Cette pâture est le théâtre depuis des années du travail d'un naturaliste passionné (un grand merci à lui) qui met tout en oeuvre pour que le biotope des chevêches soit sauvegardé : bocage, saules taillés en têtard, élevage bovin et nichoirs artificiels ! Pas folles, les chevêches préfèrent systétamiquement les nichoirs posés par l'homme car ils sont moins soumis aux intempéries que les cavités naturelles. Pour le plus grand malheur des photographes ! Plaisanterie mise à part, cela garantit en partie leur survie sur ce territoire.

chouettes chevêches (Marquenterre)

Le plus jeune des 3 poussins est le seul encore au nid. Il chuinte sans arrêt pour quémander sa pitance. Bientôt, il fera le grand saut !

Quiétude et tranquillité émanent de la chouette aux yeux d'or qui était le symbole de la sagesse dans la Grèce antique aux côtés de la déesse Athéna.

chouettes chevêches (Marquenterre)

Le plus âgé des poussins découvre le monde. Il parcourt la pâture de part en part. Il poursuit ses parents pour de la nourriture et vagabonde aussi. Il ne sait pas encore voler mais il bat déjà bien des ailes et s'accroche aux troncs avec force becs et serres. C'est probablement l'un des moments les plus dangereux de sa vie car il est très visible et nombre de prédateurs rôdent...

chouettes chevêches (Marquenterre)
chouettes chevêches (Marquenterre)
chouettes chevêches (Marquenterre)

Le propriétaire a installé un petit nichoir au pied de l'arbre pour que les poussins passent la journée tranquilles à l'abri de la lumière et des prédateurs (même si les chouettes chevêches sont largement diurnes). Cela évite aussi les accidents bêtes : l'an passé, les poussins avaient péri sous les sabots des vaches...

chouettes chevêches (Marquenterre)

Quoi ma gueule?

chouettes chevêches (Marquenterre)

Les adultes s'appellent mutuellement et alternent les nourrissages. C'est souvent le mâle qui chasse. Il prévient la femelle. Il y a alors échange de proie et c'est souvent elle qui l'amène aux poussins.

chouettes chevêches (Marquenterre)

Le dessin de l'arrière de la tête est censé berner les prédateurs arrivant dans le dos de la chouette chevêche en imitant son regard.

chouettes chevêches (Marquenterre)
chouettes chevêches (Marquenterre)
Voir les commentaires

Pâtures et mares du Marquenterre

6 Mai 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #bocage, #prairie, #pâture, #Marquenterre, #Somme, #Picardie

Pâtures et mares du Marquenterre

Paysage du bocage du Marquenterre : une pâture bordée de saules têtards, biotope idéal pour des oiseaux cavernicoles comme la chouette chevêche. Ces paysages ont tendance inexorablement à régresser avec la crise de l'élevage bovin. Ils sont transformés en culture. Adieu arbres morts, haies, herbages, mares, zones humides et toute la vie sauvage afférente.

Cette pâture est le fruit passionné d'un défenseur de la nature. Heureusement qu'il en reste et merci à lui !

Pâtures et mares du Marquenterre
Pâtures et mares du Marquenterre
Voir les commentaires

Passereaux des sous-bois (Marquenterre)

29 Mars 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #rouge-gorge familier, #mésange charbonnière, #mésange bleue, #accenteur mouchet, #photos d'oiseaux, #Marquenterre, #Somme, #Picardie

Passereaux des sous-bois (Marquenterre)

Rouge-gorge familier.

Passereaux des sous-bois (Marquenterre)

Mésange charbonnière.

Passereaux des sous-bois (Marquenterre)

Mésange bleue.

Passereaux des sous-bois (Marquenterre)

Accenteur mouchet.

Passereaux des sous-bois (Marquenterre)
Passereaux des sous-bois (Marquenterre)
Passereaux des sous-bois (Marquenterre)

Et un bon gros rat qui vient aussi piquer les graines de la mangeoire ! Il n'est pas encore passé entre mes pattes mais j'espère que ça arrivera à l'occasion à d'autres bipèdes qui fréquentent l'affût, ha, ha !

Voir les commentaires

Buse variable (Dans un sous-bois du Marquenterre)

8 Mars 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #Buse variable,, #photos d'oiseaux, #Marquenterre, #Somme, #Picardie

Buse variable (Dans un sous-bois du Marquenterre)

Buse variable attirée par un lièvre trouvé en bord de route et que j'ai laissé dans ce sous-bois.

Après s'être repu, la buse s'est perchée pendant 3 heures au-dessus de sa proie. Les passereaux et faisans du coin sont tous venus s'alimenter dans une indifférence générale dans une mangeoire située 2m juste au-dessous. Ce n'est que lorsque l'épervier faisait une apparition éclair que tout ce petit monde détalait. Ils avaient bien compris que le buse ne leur attirerait pas d'ennuis, du moins pour cette fois-ci. Opportuniste, cette dernière pourrait très bien croquer un oiseau juvénile au printemps ou un adulte mal en point. D'ordinaire, elle s'en prend aux rongeurs. L'épervier quant à lui est spécialisé dans la chasse aux oiseaux.

Buse variable (Dans un sous-bois du Marquenterre)

Bailler aux corneilles!

Pour info, le lièvre a disparu le lendemain, sûrement emporté par maître goupil.

Voir les commentaires
Voir les commentaires
Voir les commentaires
Voir les commentaires
Voir les commentaires