Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Articles avec #ardennes tag

Faucon pèlerin (Massif ardennais)

8 Juin 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #faucon pèlerin, #massif ardennais, #Ardennes, #photos d'oiseaux

Faucon pèlerin (Massif ardennais)

Faucon pèlerin dans le massif ardennais. Photo réalisée à l'approche sur une falaise abrupte et boisée. Je suis très content car c'est la première fois que je peux photographier un faucon pèlerin adulte. Ce vieux chêne sert de tour de guet pour surveiller les poussins et de lardoire pour les proies du terrible chasseur d'oiseaux.

Faucon pèlerin (Massif ardennais)

Voici l'aire (ou vire) à laquelle ce couple de faucons pèlerins est inféodé depuis plusieurs années.

Faucon pèlerin (Massif ardennais)

Un seul poussin a survécu sur les 3 oeufs pondus. Il semblerait que la disparition des deux autres soit concomitant avec l'attaque simultanée de 4 buses variables contre les faucons au début du printemps.

Les faucons ont aussi à faire face à un autre danger encore plus imposant : depuis 4 ans, un couple de hiboux grands-ducs s'est installé à quelques dizaines de mètres. Tous les ans, ils ont dévoré les jeunes faucons, ce qui ne désespère pas les parents qui semblent attachés viscéralement à leur bout de rocher.

Cette année, les hiboux ont été entendus et pourtant le jeune pèlerin est encore vivant. Je ne sais comment expliquer ce phénomène. En tout cas, à l'heure où j'écris ces lignes, le jeune faucon pèlerin n'est plus en duvet mais bien emplumé, prêt pour son premier envol.

Faucon pèlerin (Massif ardennais)

L'environnement des faucons. Une falaise parsemée de lichens...

Faucon pèlerin (Massif ardennais)

...et de vieux chênes.

Faucon pèlerin (Massif ardennais)

Apport d'une proie. Il semblerait que les adultes disposent des proies capturées à l'avance. Ils les déposent sur des promontoires et reviennent les chercher quand le jeune manifeste sa faim.

Faucon pèlerin (Massif ardennais)

C'est la femelle qui découpe les proies et nourrit le jeune. La femelle est 1/3 plus grosse que le mâle. Quand celui-ci apporte une proie, il ne reste pas. Il décampe aussitôt, peut-être de peur de finir sous les serres de son imposante compagne? 

Faucon pèlerin (Massif ardennais)

L'adulte repart avec le reste de la proie.

Bye.

Voir les commentaires

Pigeon colombin (Massif ardennais)

7 Juin 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #pigeon colombin, #photos d'oiseaux, #massif ardennais, #Ardennes

Pigeon colombin (Massif ardennais)

Je prospecte des loges de pics noirs dans la vingtaine du mois de mai. Pas un chant, c'est le calme plat. Les loges que je connais sont inoccupées ou déjà vides. Apparemment, les couvées ont été précoces cette année et les jeunes ont déjà quitté les nids.

Ah, si, une loge est occupée par un pigeon colombin. C'est ma première rencontre avec cet oiseau discret, plutôt rare et cavernicole qui s'installe, comme la chouette de Tengmalm, dans les anciennes loges de pics noirs.

Pigeon colombin (Massif ardennais)
Voir les commentaires

Pic épeiche (Massif ardennais)

6 Juin 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #pic épeiche, #photos d'oiseaux, #massif ardennais, #Ardennes

Pic épeiche (Massif ardennais)

Pic épeiche nourrissant son jeune dans le massif ardennais.

Pic épeiche (Massif ardennais)
Voir les commentaires

Hibou grand-duc (Ardennes)

31 Juillet 2016 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #hibou grand-duc, #Ardennes, #photos d'oiseaux

Hibou grand-duc (Ardennes)

Cela fait plusieurs années que j'espère pouvoir photographier un grand-duc adulte. Je fais de temps en temps quelques sorties dans le massif ardennais mais les hiboux sont farouches et ils ont raison ! Je ne les vois pas mais d'autres personnes plus compétentes et plus assidues ont réussi à voler quelques images du plus grand rapace nocturne d'Europe. Voici donc quelques captures d'écran de vidéos prises dans une forêt des Ardennes. Un grand coup de chapeau et un grand merci à l'ami qui a pris ses vidéos. Je ne vous dis pas le nombre d'heures d'observation et de repérage pour prendre ce film, sans parler de la position très inconfortable sans pouvoir bouger ! Ici, la grande duchesse.

Hibou grand-duc (Ardennes)

La femelle du grand-duc émet un cri qui fait penser à celui d'un chien. Étonnant !

Les hiboux grands-ducs nichent normalement dans des falaises mais s'ils sont dérangés ou s'ils n'ont pas l'habitat adéquat, ils se rabattent sur des pentes montagneuses en milieu forestier. L'aire de nidification, si elle est très difficilement détectable, n'est pas pour autant inaccessible aux prédateurs du type mustélidés ou renards.

Cette année, il n'y a eu qu'un seul jeune qui a à peine chuinté, d'où la découverte tardive du couple et de la reproduction.

Hibou grand-duc (Ardennes)

Bon, une fois n'est pas coutume, je mets des photos d'animaux captifs issus d'un spectacle de fauconnerie dans le Poitou. Je dois dire que c'était très émouvant pour moi de voir de si près ces magnifiques rapaces

Hibou grand-duc (Ardennes)

La femelle de grand-duc est plus grosse que le mâle.

Hibou grand-duc (Ardennes)

Grande duchesse...

Hibou grand-duc (Ardennes)

et grand-duc.

Voir les commentaires

Hibou moyen-duc (Thiérache ardennaise)

28 Juillet 2016 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #hibou moyen-duc, #thiérache ardennaise, #Ardennes, #photos d'oiseaux

Hibou moyen-duc (Thiérache ardennaise)

Je passe quelques nuits dans les Ardennes et l'endormissement s'avère difficile car deux jeunes hiboux moyens-ducs chuintent dans des grands thuyas à 10m de ma chambre.

Le lendemain matin, je cherche en vain les jeunes. Par acquit de conscience, je fais un tour 100 m plus loin dans un petit bosquet de conifères où 3 adultes de moyens-ducs avaient hiverné ces dernières années. Bingo ! Un adulte me dévisage, perché 5 à 6 m au-dessus de moi. Il est resté là toute la journée sans s'inquiéter le moins du monde des humains passant au-dessous dans ce petit village des Ardennes.

Hibou moyen-duc (Thiérache ardennaise)

Le soir, je suis resté écouter les chuintements des jeunes. A part un ou deux chuintements sporadiques dans la journée, l'activité commence vers 21h45. Les deux jeunes sortent de je ne sais où et viennent tout contre l'habitation. Ils se perchent même sur le toit au-dessus de ma chambre ! Il fait très sombre et je ne sors pas l'appareil photo. Il est 22h30. Les hiboux ne sont plus que des ombres. Un des jeunes se poste sur un piquet de pâture quand un des adultes le rejoint pour lui apporter une proie. Les plus belles photos sont souvent celles qu'on n'a pas faites ou que l'on rêve de faire. Je pars me coucher avec des souvenirs plein les yeux.

Hibou moyen-duc (Thiérache ardennaise)
Voir les commentaires

Cigognes noires (Ardennes)

30 Mai 2016 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #cigognes noires, #photos d'oiseaux, #Ardennes

Cigognes noires (Ardennes)

Couple de cigognes noires dans les Ardennes. Je suis venu un peu plus tôt en saison. J'ai pu voir les adultes 35 mn sur 10 heures d'affût.

Cigognes noires (Ardennes)

Cet adulte est resté au nid 30 mn après le départ de l'autre adulte qui s'est envolé en survolant mon affût.

Cigognes noires (Ardennes)

Les cigognes noires restent très peu au nid. Elles vont chasser de longues heures durant à plusieurs kilomètres à la ronde.

Cigognes noires (Ardennes)

Le nid est presque toujours dans un gros chêne au cœur de la forêt. Il est très difficile d’anticiper l'arrivée des oiseaux car les jeunes sont quasi muets et la végétation est si dense que je ne vois les adultes qu'une fois posés au nid.

Cigognes noires (Ardennes)

Régurgitation de la pêche de la cigogne noire. Quand les jeunes seront un peu plus grands, les adultes déposeront la nourriture et repartiront sitôt après, ne restant au nid que quelques secondes pour revenir environ 4 heures après.

Cigognes noires (Ardennes)

Quatre poussins ont vu le jour.

Cigognes noires (Ardennes)

Nous sommes au mois de mai et il fait encore bien froid. La cigogne se couvre le bec de ses plumes pour éviter de perdre de la chaleur.

Cigognes noires (Ardennes)

Le premier adulte arrivé au nid lève la tête car...

Cigognes noires (Ardennes)

...le second arrive.

Cigognes noires (Ardennes)

Une joie toute contenue et pour ainsi dire silencieuse par rapport aux cigognes blanches qui claquent du bec bruyamment. Sitôt après, le premier adulte s'envole.

Cigognes noires (Ardennes)

Cet adulte est resté 30 mn au nid. Il a vaguement remis quelques branches puis est resté immobile à côté des jeunes.

Cigognes noires (Ardennes)
Cigognes noires (Ardennes)

Le voilà parti en me survolant. Bye et à l'année prochaine je l'espère.

Voir les commentaires

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

29 Mai 2016 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #cigognes noirs juvéniles, #photos d'oiseaux, #Ardennes

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Cigognes noires juvéniles dans les Ardennes. Les jeunes sont encore en duvet.

Le nid est situé dans un gros chêne dans une forêt des Ardennes à une douzaine de mètres de hauteur loin des activités humaines. La cigogne noire est un oiseau très farouche et très sensible au dérangement humain. Toutes les précautions sont donc nécessaires pour affûter.

J'ai affûté une journée en venant très tôt le matin.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Les jeunes commencent déjà à exercer leurs ailes.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)
Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Ils sont aussi très propres et fientent en dehors du nid.

Voir les commentaires

Grand cormoran (Ardennes)

17 Février 2016 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #grand cormoran, #ardennes, #photos d'oiseaux

Grand cormoran (Ardennes)

Grand cormoran sur son arbre perché au-dessus d'un affluent de la Meuse dans les Ardennes.

Grand cormoran (Ardennes)

Un peu plus loin, un autre cormoran inspecte aussi la rivière avant un nouveau plongeon.

Grand cormoran (Ardennes)

Un troisième larron fait son apparition. La rivière doit être bien poissonneuse.

Voir les commentaires

Hibou grand-duc juvénile (Ardennes)

2 Juillet 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #hibou grand-duc juvénile, #photos d'oiseaux, #Ardennes

Hibou grand-duc juvénile (Ardennes)

Une belle rencontre aux premiers jours de l'été. Destination : une falaise que je suis grâce à un ami depuis plusieurs années. Un couple de hibou grand-ducs a pris la place de faucons pèlerins depuis trois bonnes années. Les faucons, qui se sont fait manger leurs jeunes plusieurs années de suite, ne se sont pas reproduits (du moins ici) cette année.

Les hiboux quant à eux ont eu un ou plusieurs jeunes. Nous pouvons entendre des chuintements caractéristiques d'une jeune qui quémande. Pendant longtemps cependant, impossible de détecter l'aire à la longue vue.

Après de longues recherches, l'aire est détectée. Un seul jeune est né ou bien a survécu. il doit avoir un mois et demi.

Hibou grand-duc juvénile (Ardennes)

Nous savons que le jeune est non volant mais encore faut-il le trouver ! Après 15 mn de recherches infructueuses, nous repartons déçus. C'est à ce moment que je lève la tête. Une paire d'yeux orange me fixe. Yes ! Si le jeune n'avait pas ouvert les yeux, je ne l'aurais jamais vu. Nous sommes passés plusieurs fois devant lui, tout près, sans le voir. Sûr de son mimétisme, il reste immobile et nous suit uniquement du regard. Nous sommes à 3 m de lui. Je ne suis équipé que d'un 70-200 mm.

Hibou grand-duc juvénile (Ardennes)

La vire où le jeune est né. Cela ne se voit pas sur la photo mais ce lieu est assez inhabituel pour une aire de nidification de grand-duc. le site est totalement accessible aux bipèdes ou aux prédateurs comme le renard.

Il y a une carcasse de hérisson (mets courant chez le grand-duc) sur la vire. Je tâcherai de faire un gros plan la prochaine fois.

Le jeune hibou a marché une dizaine de mètres depuis la vire de sa naissance jusqu'à sa cachette sous les fougères.

Hibou grand-duc juvénile (Ardennes)

Pas facile de faire des photos par plein soleil. Les contrastes sont terribles en sous-bois. Dire que certains disent que je me promène toujous avec la pluie !

Hibou grand-duc juvénile (Ardennes)

Le jeune hibou grand-duc est bien caché entre les roches, les fougères et le tapis feuillu.

Hibou grand-duc juvénile (Ardennes)
Hibou grand-duc juvénile (Ardennes)
Hibou grand-duc juvénile (Ardennes)

Plusieurs buses ont tourné autour de lui ces dernières semaines. Le jeune grand-duc a d'ailleurs des irritations aux yeux (conjonctivite?), surtout à l’œil droit dont le pourtour est bien rouge. A-t-il été attaqué? A-t-il une infection occulaire ? En tout cas, il n'a pas l'air bien en point. Espérons qu'il survivra.

Il y a aussi près du jeune une forte odeur de charogne, charogne que nous n'avons pas localisée. Les parents amènent souvent plus de proies que nécessaire. Elles ne sont pas forcément ingurgitées et pourrissent ça et là.

Hibou grand-duc juvénile (Ardennes)

Quasi indétectable dans le couvert végétal du sous-bois.

Hibou grand-duc juvénile (Ardennes)

Bye, en espérant te revoir volant dans quelques semaines

Voir les commentaires

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

30 Juin 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #cigogne noire, #Ardennes, #photos d'oiseaux, #juvéniles, #nid, #chêne

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Nous sommes dans la première quinzaine de juin et j'ai la chance de pouvoir affûter sous un nid de cigogne noire. C'est une espèce forestière très farouche, suivie et protégée par l'ONF. Seulement 8 couples nicheurs ont été recensés en forêt domaniale dans les Ardennescette année.

Ces photos ont donc été réalisées avec toutes les précautions et autorisations nécessaires.

Un grand merci donc à ceux qui ont rendu cette observation possible.

C'est mon deuxième affût cigogne noire et par expérience, je sais que la journée sera difficile.

Si les adultes restent au nid pendant 20 jours après la naissance des cigogneaux, la suite est bien différente. En effet, les adultes peuvent aller jusqu'à plusieurs dizaines de kilomètres du nid pour chasser. Quand ils reviennent, ils régurgitent à même le nid une bouillie prédigérée en l'espace d'une dizaine de secondes et repartent aussitôt ! Le pire est que les rotations ont lieu toutes les...5 à 6 heures. Il ne s'agit pas de s'endormir !

Le nid en question est situé dans les Ardennes. 3 poussins sont nés et se portent bien.

Je suis installé à 6h30.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Il est 7h30 et le premier adulte vient au nid ! Il vient sans crier gare (et les jeunes ne manifestent pas non plus à son approche). Sans cri et avec le couvert végétal, il faut être sans cesse aux aguets, l'oeil (et plutôt les deux) rivé sur le nid. Ceci demande un effort immense de concentration (et de motivation !). Le nourrissage dure 10 secondes puis l'adulte fonce vers moi, preuve que mon affût est efficace. Et là, il vient se percher à l'aplomb de l'affût, sur une magnifique branche de chêne. Aïe ! Je ne peux que constater que la prise de vue est impossible. Il reste là deux bonnes minutes avant de partir et je ne sais pas si je pourrai à nouveau profiter d'une pareille occasion.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Le nid à mon arrivée. Il est tôt (vers 6h15) et les jeunes sont encore couchés sur le nid, invisibles.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Les jeunes, encore duveteux, se font des papouilles mutuelles.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Les cigogneaux ont été bagués peu de temps auparavant.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Une belle branche où j'espérais qu'un adulte se posât (première fois que je mets un imparfait du subjonctif dans le blog).

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Un des poussins prend les autres sous son aile.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)
Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Les jeunes se musclent les ailes avant leur premier envol.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Les cigognes prennent soin de déféquer en dehors du nid. Le sol à la base du chêne est couvert de fientes.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)
Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Les cigognes noires font presque toujours leur nid dans un chêne à bonne hauteur (ici plus d'une dizaine de mètres). La prise de vue est d'autant plus difficile qu'il faut du recul dans la forêt pour ne pas être trop en contre-plongée.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Crête d'Iroquois.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Eykel et Jekel.

Cigognes noires juvéniles (Ardennes)

Pour finir, j'ai pu "voir" deux autres nourrissages : l'un à 14h20 et le dernier à 18h20. La faible présence des adultes s'explique peut-être par le grand vent qui souffalit ce jour-là et qui a dû les ralentir fortement dans leur rotations.

Les adultes sont arrivés de l'autre côté du nid par rapport à ma position, ont régurgité la tête en bas puis sont repartis illico. Tout ça rime avec pas de photo.

Je pars à 19h après une observation de deux grosses minutes d'adultes. Frustrant quand même mais pas grave, ça sera pour l'an prochain, j'espère.

Voir les commentaires