Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Busard des roseaux (Baie de Somme)

5 Mai 2013 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #côte picarde, #baie de Somme, #busard des roseaux, #Picardie, #photos oiseaux

Busard des roseaux (Baie de Somme)

Une rencontre que j'attendais depuis plusieurs années avec un des fantômes de la roselière : le busard des roseaux. Ici, une femelle bien reconnaissable à sa tête couleur crème.

De manière générale, les femelles de busards (cendrés et Saint-Martin) sont plus ternes que leur conjoint. En revanche, je trouve la femelle de busard des roseaux beaucoup plus jolie que son compagnon, au point qu'avant de regarder mon Guide ornitho, j'étais persuadé que c'était le mâle qui arborait cette tête claire.

Busard des roseaux (Baie de Somme)

La phragmitaie dans le contre-jour du soleil levant. Tandis que j'attends l'arrivée des busards, un butoir étoilé chante à quelques dizaines de mètres de moi. Je ne l'avais jamais entendu. Son chant est incroyable : on dirait un bœuf. Ambiance garantie!

Il chantera à intervalle régulier, toutes les 30 mn environ, jusqu'à mon départ en fin de matinée.

Busard des roseaux (Baie de Somme)

C'est la période des parades et de la construction du nid. Je ne peux vous livrer de photos de parade mais elle ressemble fortement aux parades de busards cendrés ou de busards saint-Martin que j'ai pu observer. Le mâle et la femelle s'appellent par des cris perçants et le mâle monte en piqué et se laisse retomber en chandelle pour allumer sa belle.

Le nid est construit au sol dans les roseaux. J'ai pu assister à des norias d'apport de matériaux.

Pour réaliser ces photos, je suis debout (les roseaux sont plus grands que moi!) et sous simple filet de camouflage.

Busard des roseaux (Baie de Somme)

Le busard est très élancé et fait même un peu squelettique. Son envergure est un peu plus grande qu'une buse (jusqu'à 140 cm pour 55 cm de haut). Il fréquente les zones humides avec roselières. Il est migrateur à l'ouest et au sud. Il hiverne en Afrique et revient en mars-avril. Son régime alimentaire est composé de petits mammifères et d'oiseaux, de batraciens et d'insectes.(Source Le Guide ornitho)

Précision apportée par Philippe Carruette, ornithologue au parc du Marquenterre : "Le Busard des roseaux hiverne dans la Somme notamment sur le littoral depuis les années 1990 où les hivers doux ont dû favoriser son stationnement. Il a été moins présent ses 4 dernières années avec les hivers plus froids. Nombre d’oiseaux vont hiverner dans le bassin méditerranéen, en Afrique du Nord voir de l’Ouest. Faute de baguage des oiseaux nicheurs je ne sais pas si ce sont les nicheurs ou les jeunes locaux qui hivernent chez nous ou des oiseaux plus nordiques notamment hollandais ou danois ? En tout cas le busard des roseaux est régulièrement observé en migration active de mars à début mai sur le littoral et de mi juillet à octobre."

Le busard est un prédateur opportuniste. Il survole la roselière à basse altitude avec un vol plutôt nonchalant mais peut piquer au sol à très vive allure par un virage sur l'aile. Quand il arrive, les autres oiseaux le regardent avec méfiance et tentent de dissimuler leurs jeunes.

Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)

Voici un mâle immature qui commence à prendre ces colorations grises. Les mâles adultes très typés (comme sur les bouquins) sont souvent âgés et finalement pas si souvent observables que ça. (Merci Philippe).

Busard des roseaux (Baie de Somme)

Le busard des roseaux tel qu'on le devine souvent au loin, survolant son royaume.

Busard des roseaux (Baie de Somme)

Un invité indésirable fait son apparition : un autre mâle tente de désunir le couple. C'est la baston assurée! Finalement, l'intrus sera chassé sans ménagement après une rude bataille aérienne.

Celui du dessus est un jeune mâle. On voit apparaître le gris sur les couvertures avec la mue. L’autre oiseau est une femelle adulte. Il est probable que le couple est bien cantonné et que la femelle a viré le jeune intrus. Un couple avec un mâle immature peut tout à fait fonctionner. Expertise de Philippe Carruette, qui précise : "J’ai déjà vu un mâle âgé (les meilleurs !) s’occuper de deux nids à la fois ce qui demande pas mal de taf pour nourrir les femelles au nid puis ensuite les jeunes en bas âge jusqu’à l’autonomie de la femelle pour la chasse lorsque les jeunes atteignent plus de deux semaines."

Busard des roseaux (Baie de Somme)

Patrouille aérienne : mâle et femelle montent la garde, échaudés par les tentatives d'intrusion. Une buse variable fera les frais de la vigilance accrue de la femelle, plus expérimentée et mais aussi plus costaude que le mâle comme chez beaucoup de rapaces.

Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)

Une image aussi typique : les busards plongent au cœur de la roselière et disparaissent à un endroit secret uniquement visible des airs.

Busard des roseaux (Baie de Somme)

Un beau mystère.

Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)

Tiens! Un coucou s'est posé dans l'arbre en face de moi. Il scande ses "coucou" pendant une demi-heure. Mince, je ne peux pas bouger sous mon filet et j'ai oublié mon appeau à coucou. Je sais bien que le ridicule ne tue pas mais je ne m'essaie pas à l'appeler : je ne m'appelle pas Jean Boucault!! (voir article sur les reportages du Festival de l'oiseau).

Busard des roseaux (Baie de Somme)

La roselière.

Busard des roseaux (Baie de Somme)
Busard des roseaux (Baie de Somme)

Le vent souffle beaucoup et les petits passereaux comme les gorge-bleues sont cachés au sol. Et comme le dit bien l'adage : le roseau plie mais ne rompt pas.

Busard des roseaux (Baie de Somme)

Bye bye busard, à la prochaine.

Partager cet article

Commenter cet article

DEPREZ Louis 11/05/2013 11:40

Superbes photos...
J'aimerai être à votre place et savoir faire ces photos.
Patience!
Nous étions, mon petit fils et moi, au parc St Pierre avec J BOUCAULT.
Quel bon souvenir!

Benoit Henrion 13/05/2013 17:39

Merci beaucoup Louis. Je me souviens bien de vous et de votre fils déjà passionné. J'espère à une prochaine lors d'une autre sortie avec Jean.

Cécile 06/05/2013 12:21

Ouah, tu nous gâtes avec toutes ces - superbes - photos ! Les oiseaux sont magnifiques, et les photos des roseaux avec cette lumière, j'adore.
A bientôt, Belle journée

Benoit Henrion 07/05/2013 12:24

Merci à toi Cécile

Cricri 05/05/2013 23:58

Une superbe série de photo et des explications intéressantes. Je suis abonnée au blog du Marquenterre que je suis avec intérêt.
Il est vrai que Jean Boucault imite fort bien les oiseaux. Je l'ai particulièrement apprécié dans sa conversation avec la mésange !
Merci pour ce magnifique article. et bonne semaine.

Benoit Henrion 07/05/2013 12:24

Merci cricri

flipperine 05/05/2013 23:29

que de belles photos

Benoit Henrion 07/05/2013 12:23

Merci Flipperine

Bruno ROUART 05/05/2013 22:06

Très beau reportage , les photos sont splendides et merci pour les commentaires

Benoit Henrion 10/05/2013 23:01

Merci Bruno!