Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Hibou moyen-duc (Thiérache axonaise)

24 Janvier 2011 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #Thiérache

 

 9x7d3493

 

Je me suis reposté à quelques encâblures du dortoir de moyens-ducs. Le groupe d'une trentaine d'individus est disséminé dans des saules et charmes têtards et aussi dans des buissons d'épines très denses. Des bûcherons s'activent un peu plus loin. Le bruit des moteurs résonne à mes oreilles. Un hibou file en ma direction. Voyant mon affût au dernier moment, nouvel élément du décor, il bifurque brusquement pour plonger dans le massif d'épines. C'est incroyable comme le vol des rapaces nocturnes est silencieux. On n'entend strictement rien. Il faut faire uniquement confiance à sa vue.

 

 9x7d3478

 

Avec la fonte des neiges et la pluie de ce début d'année, la pâture est devenue un véritable bourbier. 

 

 9x7d3534

 

Je ne vois ni n'entend plus rien. Je me décide à sortir de mon affût. Perché dans un labyrinthe d'épines à une vingtaine de mètres de moi me fixe étrangement et "orangement" le moyen-duc. Mais comment a-t-il fait avec son envergure pour pénétrer cet imbroglio d'épines? Il n'a pas l'air apeuré. Vaille que vaille, je m'approche de quelques pas en le fixant dans l'orange des yeux. Pas de réaction de sa part. Quant à moi, je me dis que le fixer n'est peut-être pas une bonne idée. Je baisse les yeux deux secondes. Quand je relève la tête, il est parti.

 

 9x7d3563

 

Ici, peut-être un ancien nid de corvidé réhabilité par un moyen-duc. Pour plus d'info sur ces hiboux, cliquez ici http://www.chouettalors.com/moyen_duc.htm 

ou http://www.oiseaux.net/oiseaux/hibou.moyen-duc.html .

  

 9x7d3431

 

Ce charme têtard sert parfois de dortoir à la colonie. Les feuilles et les branches camouflent à la perfection le plumage des hiboux.

 

 9x7d3434

 

Petit exercice : il y a (à ma connaissance) deux moyens-ducs sur cette photo. J'ai mis un peu de temps à les trouver. Bonne chance à vous!

 

 img 1132

 

Au pied du charme, un églantier et des pelotes de réjection qui tapissent le sol.

 

 img 1125

 

Les hiboux comme les chouettes avalent leurs proies tout rond. Ce qui ne peut être digéré (les os, poils par exemple) est recraché par le bec sous forme de pelotes quelques heures après l'ingestion.  Ces pelotes ont parfois une seconde vie dans les mains des professeurs de sciences naturelles pour dissection. Miam!

 

 img 1124

 

Ici, ces pelotes sont composées de campagnols en très grand nombre.

 

 img 1128

 

Les branches de l'églantier sont quant à elles couvertes de guirlandes de fientes, tel un sapin de Noël!

 

 img 1129

 

Avec même quelques pelotes en guise de boules!

 

 9x7d3436

 

Je dois dire que je suis en admiration devant ces paysages typiques de Thiérache. Ils ont tendance à disparaître en raison de la crise des éleveurs laitiers. Le lait est vendu peu cher, l'élevage bovin devient moins intéressant et certaines pâtures ancestrales (dont le sous-sol n'est souvent pas très riche) sont parfois transformées en terres arables.

 

 9x7d3437

 

Si le monde agricole est parfois décrié pour certaines pratiques peu respectueuses de l'environnement, il faut savoir féliciter celles et ceux qui ont le courage de maintenir ces paysages locaux et notamment ces haies de saules têtards qui demandent un entretien conséquent.

 

 9x7d3439

 

La taille en têtard permet au bout de quelques années de récupérer du bois de chauffage. Les nouvelles pousses de branches forment quant à elles de formidables cachettes pour les hiboux moyens-ducs.

 

 9x7d3449

 

Plus d'info sur l'étêtage des saules, sur la coupe et l'utilisation de cet arbre http://chti.gris.free.fr/page75.html ou http://www.pnr-scarpe-escaut.fr/fr/arboDyn.aspx?idArbo=256 .

 

 img 1134

 

 

 img 1135

 

 

 img 1137

 

 

 img 1139

 

Vestiges d'une saison où la pâture était habitée par d'autres bétails que les hiboux!

 

 img 1143

 

Recto...

 

 img 1147

 

... et verso d'un magnifique saule au moins cinquantenaire. Ces arbres qui deviennent rapidement creux offrent des sites de nidification très recherchés par les chouettes chevêches d'Athéna mais aussi par de nombreux passereaux.

 

 img 1148

Partager cet article

Commenter cet article

Franck 19/02/2011 22:24



Que dire,


Photos magnifique, et surtout j'aimerais être  équiper d'un bon voir très bon appareil photo réflex afin de faire de belle et  magnifique photos comme celles que tu nous présentes un
grand bravo a toi. Quelle magnifique passion.



Benoit Henrion 20/02/2011 09:25



merci franck. on peut faire de belles photos ssans être forcément très bien équipé même si ça aide grandement. souvent, la patience, l'observation et le placement suffisent.



Pâquerette 15/02/2011 19:53



Magnifiques tous les habitants de ce blog et ces arbres m'ont scotché à l'écran.


Merci pour ces images !


AmicaleMEUH


Pâquerette



Benoit Henrion 15/02/2011 22:08



merci à vous



Le Pèlerin 30/01/2011 15:24



Super reportage, comme d'habitude! Quelle occasion fantastique pour observer et photographier ces moyens-ducs. Merci, benoit-à-moustaches!



Benoit Henrion 30/01/2011 18:36



merci pèlerin. c'est vrai que l'occasion de pouvoir les observer ne se représentera paut-être pas de sitôt.merci de tes visites régulières.



Framboise 26/01/2011 09:37



très intéressant reportage, j'ai appris beaucoup de chose , Merci pour le partage et le cours particulier



Benoit Henrion 26/01/2011 11:02



merci framboise



larhune64 25/01/2011 21:45



Joli reportage , la deux est fabuleuse



Benoit Henrion 26/01/2011 11:02



merci!