Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Faucon pèlerin (nord de la France)

7 Juillet 2011 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #nord de la France

 

  CS6J3431

 

Retour sur l'aire de faucon pèlerin où je me suis déjà rendu l'an passé. Le site, sur une falaise, est assez semblable à un site de nidification de hibou grand-duc mais la cohabitation est impossible : le pèlerin fait partie du menu du grand-duc. Le lever est très matinal. En cette fin juin, par ces journées ensoleillées, la lumière n'est acceptable que de 5h à 7h30 maximum.

Comme le jeune hibou, l'approche du faucon pèlerin juvénile est assez aisée. Il n'est pas encore farouche et est curieux de tout ce qu'il découvre. Il est volant depuis mi juin. Ses parents lui déposent des proies (essentiellement des pigeons dont on voit bien les plumées) sur des corniches pour l'encourager à se déplacer.

 

CS6J3510

 

Cette année, les parents n'ont eu que deux jeunes contre trois l'an dernier. La nidification a été comme d'habitude très discrète ainsi que le nourrissage d'ordinaire plus visible. Les observateurs réguliers du lieu ont même cru à une absence de jeunes, peut-être due à une couvaison toute proche de corneilles, potentiels prédateurs de jeunes.

 

CS6J3506

 

Heureusement, il y a donc bien eu des jeunes. Comment expliquer cette discrétion par rapport aux années passées? Peut-être un aménagement humain récent ayant eu pour conséquence un plus fort passage qui les aura perturbés.

 

CS6J3571

 

Je suis sous un filet de camouflage, debout à flanc de montagne, sur une forte pente. La situation est très inconfortable d'autant que j'ai passé 5 heures dans cette position. Je me suis assis de temps en temps au sol et c'est ainsi je crois qu'un hôte indésirable a élu domicile dans mon dos. Une belle tique qui m'a parasité 48h. Groumph! Je bénéficie d'une percée à travers les arbres qui me laisse entrevoir la corniche située à une quarantaine de mètres.

 

CS6J3572

 

De temps à autre, les jeunes s'exercent au vol. Vu mon angle de vision très réduit en raison des feuillages, il m'est difficile d'anticiper leur arrivée sur la vire. Je dois donc ruser.

 

CS6J3573

 

Je fais une mise au point manuelle sur un coin de la corniche que les faucons affectionnent. Comme je bénéficie d'une bonne luminosité, je ferme mon diaphragme à F/5,6 pour une vitesse au 1/1250ème et je prie pour que les faucons arrivent dans ma profondeur de champ (pour être nets) et qu'ils se posent là où j'ai fait ma mise au point.

 

CS6J3574

 

Ma position latérale par rapport au soleil qui se lève en contre-jour me permet de faire ressortir par transparence le plumage.

 

CS6J3575

 

Impossible de repérer les faucons arrivant à toute blinde à travers l'oeilleton de visée. Je suis suffisamment loin pour avoir un cadre assez large. Je repère les oiseaux à travers le filet de camouflage sans regarder dans l'objectif. J'appuie sur le déclencheur en mode rafale. Une chance, l'oiseau est net! Les photos de cette série ont été prises en moins d'une seconde en mode raw.

 

CS6J3576

 

 

CS6J3603

 

J'ai cru un moment que c'était un adulte car le faucon scrutait les airs en direction de vols de pigeons voyageurs. (J'ai quand même un doute à cause de la large tache blanche sur la poitrine. C'est finalement peut-être un adulte).

 

CS6J3610

 

Le même "agrandi". Ce serait bien un adulte mâle.

 

CS6J3773

 

Il s'est lancé à leur poursuite. L'instinct de chasse est déjà bien ancré en cette fin juin chez ce jeune (ou chez cet adulte!).

Pour photographier un adulte, je repasserai! Pour cela, il faut beaucoup de préparation (observation préalable, installation d'un poste d'affût). L'an prochain peut-être? Comme chez les hiboux grands-ducs, la présence humaine indispose fortement les adultes. Il faut savoir ruser pour se faire accepter et surtout ne mettre en aucun cas une nichée en péril. 

 

CS6J3512

 

 

CS6J3627

 

Le rêve de beaucoup d'hommes : pouvoir s'élancer dans le vide, du haut de la falaise, et survoler la vallée...

 

CS6J3695

 

Un petit recoin fort apprécié par notre faucon.

 

CS6J3683

 

Un petit zoom dans la photo pour qui ne l'aurait pas vu.

 

CS6J3742

 

 

CS6J3439

 

La même photo qu'au début mais avec le regard pénétrant du jeune faucon pèlerin. Je suis à une quinzaine de mètres au-dessus de lui. Il me regarde comme si je faisais partie du décor.

 

CS6J3760

 

Je laisse les jeunes à leur découverte du monde, plus spécialement du monde des pigeons voyageurs. L'an prochain, je m'essaie aux adultes.

 

Petit coup de pub au site de Patrick Behr sur la nidification de faucons pèlerins sur la cathédrale de Nancy. Certains faucons délaissent leur milieu rupestre naturel pour se rapprocher de l'homme et nicher au coeur de la ville http://p.behr.free.fr/

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

COLLONGES 11/06/2012 15:43


bonjour, un joli blog avec de belles photos, je te souhaite bonne continuation dans cette voie. maurice

Benoit Henrion 13/06/2012 13:03



merci à toi maurice



Niko 16/08/2011 09:56



les 2 gros plans sont vraiment top ! bravo !



Benoit Henrion 16/08/2011 10:18



merci à toi



Patrick 09/07/2011 11:19



Bonjour, c'est bien un adulte que tu as en photo quand tu te pose cette question. Je dirai même un mâle en regard de la proportion par rapport au juvénile qui est donc une femelle.


Belle ambiance.



Benoit Henrion 09/07/2011 14:34



merci patrick pour cette précision d'importance. avec le recul, je suis encore plus content de m'être fait aussi discret pour cet oiseau si farouche.



nath 07/07/2011 22:20



Grand-Duc, Pélerin, ... Où s'arrêtera le crescendo ? A ce rythme peut-être aurons nous bientôt la chance de voir un Dodo ?


Superbe reportage,


A + !



Benoit Henrion 07/07/2011 22:53



pour l'heure, toutes ces aventures m'ayant fatigué, je vais au dodo! bonne nuit nath et merci!



Guillaume 07/07/2011 10:53



Le Benoit à barbe rousse ne perd pas son plumage l'été ? Magnifiques photos.



Benoit Henrion 07/07/2011 11:52



en quelque sorte! merci à toi!