Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Faucon crécerelle (Cotentin)

28 Juin 2012 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #Normandie

 

 

 CS6J9990

 

Aujourd'hui, rencontre avec un rapace de taille moyenne qui est le compagnon régulier de l'automobiliste. Qui n'a jamais jeté un coup d'oeil à un oiseau suspendu en l'air au bord d'une nationale ou d'un simple chemin, battant vivement des ailes, et qui soudain plonge dans le talus?

Le faucon crécerelle est le "bétail de min coin" par excellence. Comme bien des oiseaux communs, on le voit souvent à travers le pare-brise mais dès qu'on décélère, il s'enfuit en un tire d'aile. C'est donc tout émoustillé que je suis parti dans cette belle région du Cotentin quand des amis m'ont signalé qu'un couple de faucons crécerelles nichait au deuxième étage de leur maison. Ici le mâle à l'envol.

 

CS6J0902

 

Le nid est situé dans l'embrasure d'une maison dont une signature de tailleur de pierre indique qu'elle date du XIème siècle. Cette niche devait avoir une utilité à l'origine mais je ne la connais pas. La pierre est typique du Cotentin, faite de schiste, et appelée localement pierre bleue. Les faucons nichent généralement dans des arbres (ancien nid de corvidé) mais ne dédaignent pas les cavités de parois rocheuses ou de bâtiments (Le Guide ornitho). Nous sommes début juin et les jeunes sont déjà bien grands. Ils ont grand faim et les parents ne ménagent pas leur peine pour les nourrir. 

 

CS6J9842

 

Toutes les niches de cette belle bâtisse sont occupées. La nature a horreur du vide... La vierge Marie est en bonne compagnie : le vol du faucon crécerelle est appelé le vol du saint-esprit car il reste les ailes en croix pour repérer ses proies (contrairement à la buse variable qui chasse plus volontiers à l'affût sur un piquet de clôture), ce qui témoigne d'une très forte musculature des ailes.

 

CS6J1111

 

La maison en question. Vous pouvez voir en haut à droite de la porte d'entrée la petite ouverture verticale qui sert de nichoir aux faucons à environ 6m du sol. C'est la deuxième année qu'ils nichent ici. Il faut dire que la maison avait été inoccupée. Maintenant que des hommes l'habitent à nouveau, nous verrons bien si la présence humaine incommodera les faucons au printemps prochain. J'ai pu constater que la présence de l'homme leur était supportable pour le nourrissage à une trentaine de mètres (les voisins). En-deçà de cette distance, les adultes sont très méfiants.

 

 CS6J0233

 

Voici le mâle vu de dos. Son plumage est beaucoup plus coloré et roux que celui de la femelle.

 

CS6J1149

 

Le mâle apporte des proies et repart aussitôt. J'étais posté dès potron minet dans mon affût. Il y a eu très peu de nourrissages avant 11h. Après, le rythme s'est accéléré et c'est plus souvent le mâle qui venait. Remarquez la taille de l'oeil par rapport à la tête et vous pourrez aisément comprendre que la vue des faucons est excellente. 

 

 CS6J1178

 

J'ai eu du mal à anticiper les venues des faucons qui ne signalent pas leur présence par un cri. En me plaçant dans l'axe de la fenêtre, je pouvais observer l'attitude des jeunes qui, quelques secondes avant l'arrivée d'un adulte, s'activaient un peu plus, écarquillaient les yeux. C'était une concentration de tous les instants car de là où j'étais, je ne pouvais strictement rien voir à l'oeil nu, d'autant que les jeunes restaient souvent au fond du nid dans la pénombre. Je devais donc rester l'oeil rivé dans mon viseur pour anticiper un nourrissage. Comme j'étais en contre-plongée, c'était assez douloureux pour les cervicales.

 

 CS6J0799

 

 

CS6J0624 bis 

 

Par la suite, j'ai changé mon affût pour prendre des prises de vue latérales. Pour voir l'arrivée du faucon adulte sans m'aider des jeunes, j'ai installé une commande à distance sur le boîtier et je me suis reculé à une trentaine de mètres, caché derrière un buisson. J'avais une vision plus large que par la petite lucarne de mon affût et je mitraillais en rafale dès que je le voyais arriver aux abord du nid.

 

CS6J0867

 

La femelle crécerelle. 

 

CS6J0866

 

On distingue le rongeur que tient dans son bec le jeune. La femelle s'attarde plus au nichoir mais reste très méfiante.

 

CS6J1107

 

Dans la bande des cinq jeunes, il y a le petit dernier qui est encore un gros poussin duveteux. 

 

CS6J0029

 

Sous le duvet, les plumes! 

 

CS6J0778

 

Malgré la crise du logement d'un nichoir où règne la promiscuité, les jeunes s'exercent au vol et se musclent en battant des ailes. L'atmosphère du lieu devait être difficilement respirable, du moins pour un humain. Tout le duvet volait et retombait en gros flocons. J'en éternuais rien qu'en regardant la scène!

 

CS6J0009

 

Junior regarde avec intérêt ses aînés. 

 

CS6J0831

 

Comme les rapaces nocturnes, ils ont une propension formidable à se tordre le cou et à lorgner tout élément volant autour d'eux. La moindre plume ou mouche attire leur attention de prédateur. Quand je m'installe ou lorsque je pars, ils me dévisagent avec la curiosité de ceux qui découvrent le monde. Profitons-en car cette curiosité se changera très bientôt en méfiance vis-à-vis de l'homme.

 

CS6J0924

 

La femelle aime bien le reposoir que constitue le rebord du conduit extérieur de la cheminée. Elle ramène une proie et attend parfois plusieurs minutes avant de descendre l'apporter aux jeunes. 

 

CS6J0918

 

 

CS6J0193

 

 

CS6J0996

 

 

CS6J0115

 

On voit presque la fratrie au complet. 

 

 CS6J0420

 

 

CS6J0508

 

J'ai beaucoup de regrets sur cette série de prises de vues latérales. Je voulais figer l'instant où le faucon arrive avec sa proie dans le bec (plus rarement dans les serres). 

Malheureusement, les photos manquent toutes de netteté. J'ai essayé différents paramètres : m'éloigner pour gagner de la profondeur de champ (ou bien fermer le diaphragme), déclencher à pleine ouverture pour gagner en vitesse (généralement à 800 ISO au 1/1600ème), essayer la mise au point manuelle bloquée sur l'entrée du nid, puis le multiautofocus ou le collimateur central actif. Rien n'y a fait, elles sont toutes floues. Je crois que je manquais de vitesse tout de même. Je trouverai une solution j'espère l'an prochain s'ils nichent encore au même endroit.

 

CS6J0617

 

 

CS6J0435

 

Petit coup d'oeil aux alentours avant de repartir en chasse. 

 

CS6J0574

 

 

CS6J0285

 

Les jeunes regardent partir leur mère en attendant le prochain repas. Je n'ai pas compté le nombre de nourrissages mais les parents pouvaient à certains moments de la journée venir toutes les 10 minutes avec un campagnol. 

 

CS6J0716

 

Les faucons sont des oiseaux très respectueux de la propreté de leur chambre à coucher. Ils fientent au dehors. Qui peut s'enorgueillir d'un tel jet, hum? Prière donc de ne pas installer son transat en-dessous! Blague mise à part, ce genre de gêne est une des raisons pour lesquelles les hommes détruisent les nids, condamnent les ouvertures de cave, garages et granges et diminuent ainsi drastiquement les possibilités de reproduction de nombre d'espèces d'oiseaux comme les hirondelles. Un grand merci donc aux propriétaires qui acceptent ce petit désagrément.

 

CS6J0815

 

Fienter sous les yeux impassibles de ses frères et soeurs. 

 

CS6J0723

 

Pourquoi cette photo? C'est pas tous les jours qu'on peut voir le fion d'un crécerelle! Mon côté naturaliste me perdra!

 

CS6J0088

 

C'est pas tout ça mais j'ai faim, moi! 

 

CS6J0219

 

 

CS6J0700 

 

Pour sortir du nid, le faucon montre toute son habileté à passer ses ailes l'une après l'autre.

 

 CS6J0701

 

L'envergure du crécerelle est de 68 à 78cm. 

 

 CS6J0739

 

 

CS6J0211

 

 

CS6J0903

 

Je bouge mon objectif du nid vers la cheminée, soit un angle d'environ 45° et je suis repéré pour la première fois par la femelle qui lance un cri d'alarme dans ma direction. 

 

CS6J0905

 

Ceci ne m'empêche pas quelques minutes plus tard d'assister à une scène que je n'ai vus que deux fois : le mâle se pose sur la cheminée avec une proie où l'attend la femelle. Elle vient se saisir de la proie et file au nid. Malheureusement, je n'ai pu avoir le moment où la femelle prend la proie dans le bec du mâle.

 

CS6J0855

 

 

CS6J1027

 

Contrairement au mâle qui ne fait que déposer les proies, j'ai vu à deux reprises la femelle rester au nid de longues minutes pour découper des proies. Les jeunes se sont disposés en cercle autour d'elle pour recevoir la becquée. C'est surtout le plus jeune  qui était servi. Les autres n'avaient aucun mal à avaler tout rond les campagnols comme les chouettes et hiboux.

 

CS6J1013

 

Autre scène : la femelle est repartie du nid avec un campagnol. Pourquoi? Mystère... 

 

 CS6J1121

 

 

CS6J0250bis

 

La plupart des proies que j'ai pu voir étaient des rongeurs mais le faucon crécerelle n'hésite pas à ramener de jeunes oisillons pour compléter le menu de sa progéniture. 

 

CS6J9860

 

 

CS6J0883

 

Les choucas des tours (ici des cheminées!) harcèlent les crécerelles adultes dès qu'ils le peuvent. De manière générale, tous les corvidés disputent leur territoire aux rapaces.

 

CS6J0892

 

Une pie vient boire à la gouttière sans se soucier des jeunes faucons. 

 

CS6J0055

 

Petit bisou, ou "bec" comme on dit dans le coin. 

 

CS6J1035

 

Pour l'anecdote, les faucons sont partis une semaine après mon départ. Le nichoir a aussitôt été occupé par une chouette effraie.


CS6J0333

 

Allez, la photo que j'aurais aimé réussir. On voit bien le relief des lichens sur le schiste. Normal, le point est dessus et pas sur le faucon!  L'an prochain peut-être...

 

CS6J0297 

 

Même voeu pour cette dernière... 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

stef 20/07/2012 09:47


Une tuerie votre blog, mes félicitations m'sieur....

Benoit Henrion 20/07/2012 22:20



ben, merci stéph ,ça fait toujours plaisir les compliments.



Jean-François 13/07/2012 15:06


Très beau reportage. J'ai eu un nid de crécerelle à coté de chez moi, dans la campagne de Bari (italie) dans la cabine d'une grue de chantier ! Il y a des photos sur mon site. 

Benoit Henrion 16/07/2012 14:16



merci jf, j'irai jeter un coup d'oeil sur ton site.



sylvain 12/07/2012 22:36


Merci pour ces très belles photos de fientes, Benoît. Je vois désormais mes crécerelles sous un nouveau jour.

Benoit Henrion 16/07/2012 14:14



j'espère bien!



Tipiti60 04/07/2012 09:42


absolument superbe !


j'ai habité quelques années dans le Cotentin (région Bricquebec), c'est très joli et très venté !!


merci pour ce fabuleux reportage ! espérons qu'ils seront de retour l'an prochain !


 

Benoit Henrion 04/07/2012 16:12



région superbe en effet. le lieu du reportage se trouve non loin de bricquebec. j'espère que les faucons seront là l'an prochain pour un nouveau reportage plus abouti. merci pour le message.



Passion-photos 03/07/2012 19:01


Très beau reportage dans l'intimité d'une nichée de crécerelle, avec une belle proximité et du dynamisme dans les photos! Bravo! J'aimerai aussi faire une telle rencontre.

Benoit Henrion 04/07/2012 15:53



merci pour ce sympathique message