Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Ambiances de baie de Somme (gorge-bleue à miroir, phragmite des joncs, bruant des roseaux, ...)

19 Avril 2011 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #côte picarde

 

 

CS6J6153 

 

Toujours à la poursuite de mon (sacré) graal : la gorge-bleue. Elle me hante depuis deux ans. Ce matin-là, je voulais arriver avant les premières lueurs de l'aube pour ne pas être repéré. Je me réveille en sursaut. Damned! Je saute du lit à l'heure où j'aurais dû quitter la maison! J'ai réglé l'heure du réveil sans enclencher la sonnerie. Acte manqué? Bon, sans avaler de petit déj, je file vers la côte.  Une légère brume s'étiole en quelques filets vaporeux qui me renvoient à mes songes, à mes rêves de gorge-bleues.

 

CS6J6158 

 

Je marche et j'entends tout autour de moi comme une clameur qui s'élève progressivement de la roselière. Les oiseaux marquent leur territoire avec le jour qui se lève.

 

CS6J6160 

 

Invisible mais très audible bouscarle de Cetti. À l'instar du merle ou du geai dans les forêts, sentinelle de la roselière, elle prévient tout le monde de l'arrivée de la bête à deux pattes que je suis sans que je puisse l'apercevoir. http://www.oiseaux.net/oiseaux/bouscarle.de.cetti.html. De même, la locustelle tachetée, avec son chant si particulier, se dérobe à mes yeux. http://www.oiseaux.net/oiseaux/locustelle.tachetee (merci à Jean pour le cours d'ornithologie!)

 

 CS6J6208

 

Pipit farlouse (apparemment).

 

 CS6J6165

 

Je ne vois que des ombres fugitives et sombres s'élever au-dessus des roseaux. Mon oeil de néophyte n'est pas assez aguerri. Je ne parle même pas de mon ouïe. J'ai vraiment du mal à "imprimer" le chant des oiseaux, ce qui est pourtant très pratique pour les repérer.

 

 CS6J6192

 

Ah! Une tête connue. Un verdier d'europe mâle se tient à une distance respectable et me laisse approcher.

 

 CS6J6199

 

Je traîne, je traîne, alors que je devrais être installé sous affût, confondu dans le paysage, immobile. Pourtant, je sens que quelque chose va se passer.

 

 CS6J6198

 

Avec ce brouillard léger qui ne décolle pas, je me dis que je vais attendre le lever du soleil. Tant pis pour le camouflage et la gorge-bleue si je peux observer un beau spectacle.

 

 CS6J6201

 

 

 CS6J6209

 

La lumière se réchauffe et colore la roselière. C'est décidé, je vais rester quelques minutes pour profiter de la baie de Somme.

 

 CS6J6211

 

Je reste "scotché". La lumière est fantastique. En plus, j'étrenne mon nouveau boîtier Canon, l'EOS 1D mark IV. Je suis curieux de voir comment il va restituer cette ambiance. Je ne suis pas déçu.

 

CS6J6216 

 

Même avec la route en arrière-plan et les poteaux téléphoniques, l'instant est magique.

 

 CS6J6220

 

L'or de la baie. C'est la première fois que j'assiste à un tel spectacle. Là, je ne pense plus à ma gorge-bleue, pour un temps du moins!

 

 CS6J6218

 

Cette atmosphère lumineuse de folie ne dure que quelques minutes. Là, je me dis que si oiseau passait, ce serait génial. Le sort en a décidé autrement. Pour faire une photo avec un bon sujet et une bonne ambiance, quel travail! Savoir être au bon endroit au bon moment et bénéficier du coup de chance. Peut-être la prochaine fois?

 

 CS6J6219

 

Petite précision : les photos ne sont pas retouchées au niveau de la colorimétrie. C'est le rendu brut du boîtier, avec un jaune un peu plus saturé qu'à l'oeil nu.

 

 CS6J6294

 

Tout s'est passé si vite. Je continue mon cheminement. La lumière est douce. Il fait encore froid mais les premiers rayons du soleil me caressent le visage et me réchauffent. La brume disparaît petit à petit. L'oiseau le plus présent est le phragmite des joncs qui doit son nom au roseau commun (ou roseau des marais) qu'il affectionne.

 

 CS6J6301

 

Les phragmites pullulent! Il y en a partout! Une densité incroyable. Leur territoire est très limité mais ils le défendent âprement.

 

 CS6J6303

 

On peut les observer facilement. Ils sont très bruyants et peu farouches et souvent postés au milieu des joncs.

 

 CS6J6308

 

 

CS6J6333

 

Au loin, des huttes avec des étangs de chasse. Je suis un peu loin mais trois grandes aigrettes et un héron cendré chassent côte à côte. Une grande aigrette vient se poser sur une pièce d'eau plus proche de moi. Je suis sous un filet de camouflage.

 

CS6J6343

 

Illico, elle en chasse une aigrette garzette sans ménagement.

 

 CS6J6447

 

L'image typique du phragmite, bien visible mais planqué malgré tout au milieu des épines.

 

 CS6J6512

 

Tous les dix pas, je fais connaissance d'un nouveau phragmite et de son territoire.

 

 CS6J6535

 

 

 CS6J6550

 

 

 CS6J6551

 

 

 CS6J6560

 

 

 CS6J6578

 

 

 CS6J6592

 

 

 CS6J6601

 

Juste après un virage, mon sang ne fait qu'un tour. La gorge-bleue, mâle en plus! Je fais quelques photos même si la lumière est déjà haute et dure.

 

 CS6J6614

 

Je n'ai même pas le temps d'installer mon filet de camouflage. Tout va très vite. Le mâle parade en écartant les ailes de sa queue que l'on voit bien rousse.

 

 CS6J6621

 

Je suis très excité, plus par le comportement que par le rendu de la photo, que je sais pas fameux vu les conditions d'éclairage. C'est un beau cadeau. Je l'ai cherché pendant deux ans et la gorge-bleue me gratifie d'une parade. Je ne lui en demandais pas tant.

 

 CS6J6631

 

Bon, à vrai dire, la parade s'adressait bien sûr à Madame.

 

 CS6J6650

 

Je continue mon petit bonhomme de chemin. Deux bruants des roseaux virevoltent dans une parade aérienne au-dessus des roseaux avec une hutte en fond.

 

 CS6J6651

 

Vertigineux! De la pure voltige aérienne.

 

 CS6J6662

 

Le bruant des roseaux mâle dans une course effrénée chasse un phragmite des joncs.

 

 CS6J6681

 

Saurez-vous repérer le bruant des roseaux?

 

 CS6J6696

 

J'ai repéré un arbuste où vient se percher une gorge-bleue. C'était loin et en contre-jour mais j'en ai la certitude. Je m'installe à une douzaine de mètres. Pour l'instant, c'est un énième phragmite qui vient me rendre visite.

 

 CS6J6713

 

Et là, c'est à nouveau l'apparition. Un beau mâle vient chanter sa sérénade sur les bourgeons naissants, déployant sa belle gorge-bleue et son miroir blanc.

 

 CS6J6730

 

La gorge-bleue est un passereau migrateur présent  de mars à septembre. Il hiverne du nord-est de l'Afrique à l'ouest de l'Inde. (Source le Guide ornitho).

 

 CS6J6731

 

Je ne m'en lasse pas. (Merci à Michel et à Didier sans qui ces photos n'auraient pas vu le jour).

 

 CS6J6749

 

Il se montre quand même avare en apparitions. Je m'empêtre tel un rétiaire pris au piège de son arme dans mon filet de camouflage. Je peste intérieurement en adaptant mon allongeur de focale x1,4. Par bonheur, l'oiseau revient pour repartir aussitôt en voyant passer un cormoran au-dessus de lui. Juste le temps de faire la photo.

 

 CS6J6774

 

Un bruant des roseaux mâle vient de temps en temps utiliser le même perchoir. Il ne semble pas y avoir de concurrence de territoire entre ces espèces différentes. Je note juste que la gorge-bleue a tendance à utiliser le point le plus haut du buisson, peut-être pour que son chant soit plus audible ou qu'il soit plus visible.

 

 CS6J6806

 

Quelques jours plus tard, je choisis de revenir dans la nuit, à la lampe frontale, installer ma tente affût pour me rapprocher de son perchoir préféré. Seulement, il en utilise un autre dans les roseaux. La multitude des tiges le cache même s'il est tout proche de moi. Malheureusement, les roseaux changent la couleur de son plumage et le rendent moins net. Ce n'est pas grave, le plaisir des yeux et des oreilles m'a rassasié.

 

 CS6J6807

 

 

 CS6J6829

 

Tiens, surprise! un phragmite.

 

 CS6J6833

 

 

 CS6J6838

 

 

CS6J6841

 

Ce n'était pas la bonne journée. La lumière est déjà très violente à 10h00. Je vais m'en aller quand la gorge-bleue vient me dire au revoir comme pour un pied-de-nez. Histoire que je ne reparte pas la queue basse quand il la lève ostensiblement!

 

 CS6J6848

 

Un dernier passage du bruant.

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

vincent christine 04/03/2013 18:56


Bonjour, tout d'abord bravo pour votre site et surtout vos images, que je viens de découvrir. Je cherchais un endroit pour  faire plaisir à ma moitié qui est aussi fou que vous de la
photographie, et à mes petits enfants; je choisis un peu au hasard en regardant sur internet la possibilité de photographier des gorge bleu; je vois que sur le littoral il y en a; en picardie
aussi, je réserve pour la baie de somme et je demande à un guide nature si il peut consacrer un peu de temps à cette recherche avec mon époux, je reçois une réponse qui m'informe qu'il n'y a pas
de gorge bleu en baie de somme; déçue je cherche à nouveau sur internet et je tombe sur votre site, donc il y a bien du gorge bleu ? en picardie ? Pouvez vous me le confirmer ?

Benoit Henrion 05/03/2013 14:27



Bonjour et merci pour la visite. Effectivement, il y a de la groge-bleue dans les 3 départements de Picardie. Je connais mieux la Somme et l'Aisne. On les trouve dans les roselières et le
meilleur moment pour les observer est le mois d'avril quand les mâles chanteurs marquent leur territoire. La plupart des roselières se trouvent sur des terrains privés mais en baie de Somme, il
reste des sites accessibles près du parking du Crotoy où l'on peut en voir.



Laura 09/08/2012 21:09


oui la photographie est loin d'être une competition, et pourtant..j'ai eu plusieur l'occasion de constater le contraire chez des photographes ...mais c'est une autre histoire! Pour le
dreamcatcher c'est pas le mien malheureusement, avec une connaissance nous avons fait chacun le notre, le sien trés reussi a fini au centre de sa voiture, dommage j'aurai penser l'avoir :)!
Pour les amérindiens il s'agit du prayer's day, festival vraiment super, d'habitude il a lieu dans la sarthe, mais cette année sont deplacer a lesquin, que du bonheur de pouvoir y
assister!   (plus d'infos :  http://www.lebonheurdevivre.net/evenements-prayersday.php )

laura 04/08/2012 20:35


préférence pour les 1er, j'aime l'effet brouillard dans le champs,


je fais aussi de la photo, mais je suis une flemmard j'ai aucune patience avec mon 'appareil   alors je me
contente de faire des clichés simples...pour passer le temps, je prefere regarder et laisser des pro faire ces photos qui me rapelle des instants calme que je vis dans mon village.


je vous laisse une adresse de mon album libre au public, certes c'est loin de votre performance mais un partage ...


https://www.facebook.com/media/set/?set=a.175708355833477.41140.100001829404709&type=3&l=05d5cc13d9


 


 

Benoit Henrion 05/08/2012 18:08



vous devriez persévérer dans la photo. on trouve toujours de plus grandes qualités chez d'autres photographes plus aguerris (je suis aussi dans ce cas) mais ce n'est pas une compétition. il faut
se faire plaisir donner du plaisir aux autres, les faire voyager, rêver. je suis curieux de savoir où vous avez photographié les indiens sur l'une de vos photos. en plus, j'ai le même "dream
catcher" que vous!



Pascale Bécue 28/04/2011 21:07



Bonjour Benoit,


Je vois que tu as enfin rencontré la gorgebleue, les panures c'est pour bientôt !!!


Je reconnais bien là l'ambiance de cet endroit magique !


Bonne soirée, Pascale


 


 


 



Benoit Henrion 30/04/2011 21:56



salut pascale. content d'avoir de tes nouvelles! je suis heureux! quant aux panures, ni vu ni entendu... bises à toi



Patrick Dupont 28/04/2011 11:43



Très belles photos d'ambiance 



Benoit Henrion 30/04/2011 21:56



merci patrick