Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

chouette effraie juvénile (Marquenterre)

18 Juillet 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #chouette effraie, #photos d'oiseaux, #Marquenterre, #Somme, #Picardie

chouette effraie juvénile (Marquenterre)

Un couple de chouettes effraies a niché dans une pâture du Marquenterre. Le propriétaire a installé un nichoir dans une fourche de saule têtard à hauteur d'homme. Nous avions remarqué voici quelques mois que les adultes y avaient élu domicile. Aucun signe d'activité depuis et pourtant il y a quelques jours, 3 paires de pattes étaient visibles à l'intérieur de la cavité. Il est plutôt inhabituel pour des effraies de nicher dans des troncs d'arbre. Elles choisissent souvent des bâtiments mais des arbres creux font aussi l'affaire faute de place. L'an passé, elles avaient niché dans un saule têtard sans l'aide d'un nichoir. Au moins deux couples sont distants de quelques centaines de mètres, l'un dans un grenier aménagé et celui-ci dans une pâture avoisinante. Ils ont donné naissance à 3 jeunes chacun, ce qui n'est pas beaucoup pour des effraies qui peuvent engendrer jusqu'à 8 petits les années où les rongeurs pullulent. Encore merci à tous ces passionnés qui protège les oiseaux sauvages. Faut-il rappeler que nous assistons à une diminution dramatique des effectifs des animaux, ceci dû en grande partie à la fragmentation de leur habitat et à la pollution mais aussi à la destruction de leur site de nidification par de nombreux particuliers qui ne tolèrent pas la présence ou les déjections des oiseaux?

Je me suis approché dans l'axe de la cavité, protégée par l'imposant affût monté sur roues. Quand j'entre et que je découvre la visée de l'affût, les jeunes sont à la cavité. Ils ne m'ont pas vu arriver.

Il est 20h30. Les jeunes se sont habitués à l'affût mobile. Ils ne sont pas encore volants mais se baladent et explorent toutes les ouvertures du nichoir et du saule.

 

Ils sont curieux et viennent voir ce curieux nouvel élément du décor qui fait clic-clic!

chouette effraie juvénile (Marquenterre)

Il est 22h15, l'autofocus n'accroche plus et je n'y vois plus rien mais la magie des nouveaux boîtiers numériques laisse croire que nous sommes en plein jour. Je quitte l'affût à pas de loup. Demain, les vaches réinvestissent la pâture. Quand elles auront terminé de brouter, les jeunes seront sûrement envolés.

Voir les commentaires

chouettes chevêches (Somme)

16 Juillet 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #chouette chevêche, #Somme, #Picardie

 

Ambiance vespérale dans la pâture aux vieux pommiers. 

chouettes chevêches (Somme)

Les 3 jeunes sont volants mais se font toujours nourrir par les adultes. Toute la famille reste cantonnée dans cette petite pâture. Les jeunes commencent à chuinter à partir de 21h00 mais les nourrissages commencent une bonne heure après.

 

Voir les commentaires

Chouette chevêchette (Massif des Vosges)

2 Juillet 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #chouette chevêchette, #photos d'oiseaux, #massif des Vosges

Chouette chevêchette (Massif des Vosges)

La chouette chevêchette, de son nouveau nom chevêchette d'Europe, est le plus petit représentant des rapaces nocturnes d'Europe. Elle a pourtant des moeurs assez diurnes. 

Des poussins sont nés mais l'avancée de la couvée à cette altitude (1000 m) est très différente de celle des autres rapaces nocturnes que j'ai pu observer en Picardie. En cette fin juin, les jeunes sont nés depuis moins de 10 jours apparemment. Les nourrissages ne sont pas intensifs mais l'activité est plus importante que lors de ma dernière visite fin mai.

 

PS : encore un grand merci à celles et ceux qui ont rendu cette affût possible.

 

 

Chouette chevêchette (Massif des Vosges)

La chevêchette communique avec ses jeunes grâce à un petit cri de contact aigu peu audible quand elle est à l'extérieur. Je l'ai vue par exemple prendre l'air pendant 1h15 sur ce conifère en face de la loge.

 

 

Les lichens et mousses du massif des Vosges offrent un cadre assez féérique.

Chouette chevêchette (Massif des Vosges)

La chouette chevêchette tient sa loge propre, contrairement à la chouette chevêche dont la cavité est un véritable cloaque et un nid à infections. La chevêchette ressort méthodiquement les pelotes et restes de nourritures non ingurgités.

 

La cavité de la chevêchette a généralement été creusée par un pic épeiche. Elle a juste le bon diamètre pour éviter qu'un prédateur comme la martre ne vienne dévorer ses occupants. Selon des observateurs locaux, le pic noir est un prédateur des jeunes de la chevêchette. S'il repère une loge avec des jeunes, il élargit le trou et capture les jeunes qu'il apporterait en repas à sa propre progéniture.

Chouette chevêchette (Massif des Vosges)
Chouette chevêchette (Massif des Vosges)
Chouette chevêchette (Massif des Vosges)
Chouette chevêchette (Massif des Vosges)

Une petite anecdote que tout photographe animalier a déjà vécu et revivra sans doute plusieurs fois: je replie mon affût après 2h30 d'attente infructueuses. Cela fait 6 heures que j'affûte et je commence à bien fatiguer. Je range aussi mon appareil photo dans mon sac (chose à faire en dernier pourtant!). C'est à ce moment qu'une batterie de passereaux se met à alarmer frénétiquement. Plusieurs descendent de la pente et me passent au ras des jambes. La chevêchette, alors que je suis complètement à découvert à quelques mètres de la loge, rentre dans la cavité. Un bouvreuil mâle se poste sur un sapin à 3 ou 4 de moi et alarme sans discontinuer. La scène est étrange. Je suis figé. Au bout d'une minute, je me déplace vers mon sac à dos pour saisir mon appareil. Cela fait des années que je n'ai pas photographié un bouvreuil. Hélas, il se déplace un peu à couvert tout en continuant à alarmer. Bref, c'était la séquence maintes fois vécue : il ne se passe rien pendant des heures et c'est au moment où tu remballes, où tu n'as plus d'appareil et que tu es complètement à découvert que tout se passe sous tes yeux !

Chouette chevêchette (Massif des Vosges)

J'ai vu la femelle apporter à plusieurs reprises des rongeurs. Une fois, je l'ai vue ressortir peu de temps après avec la proie sans que je puisse expliquer ce comportement. Généralement, ce comportement intervient quand les jeunes sont grands pour les inviter à sortir et à prendre leur envol pour être nourris. Mais là, les jeunes sont bien trop petits.

 

Le biotope de la chevêchette.

 

Voir les commentaires

Digitales (Massif des Vosges)

1 Juillet 2017 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #digitales,, #fleurs, #Vosges

Digitales (Massif des Vosges)

Rencontre photographique avec des digitales, des fleurs magnifiques mais très toxiques, dans le massif des Vosges.

Selon Wikipédia, le nom provient du latin digitus c'est-à-dire « doigt », et se réfère à la facilité avec laquelle on peut introduire un doigt dans la corolle de la fleur de Digitalis purpurea.

 

 

 

Voir les commentaires