Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Foulque macroule (Marquenterre)

31 Mars 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #foulque macroule, #photos d'oiseaux, #Marquenterre, #Somme, #Picardie

Foulque macroule (Marquenterre)
Foulque macroule (Marquenterre)
Voir les commentaires

Oeufs de cane dans saule têtard (vallée de l'Hallue)

30 Mars 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #nid de cane dans saule têtard, #oeufs, #cane, #photos d'oiseaux, #vallée de l'Hallue, #Somme, #Picardie

Oeufs de cane dans saule têtard (vallée de l'Hallue)

J'ai installé mon affût depuis plusieurs semaines en bordure d'étangs où je peux observer la grande aigrette et les martins-pêcheurs. Les surprises viennent souvent de là où on ne les attend pas. Juste derrière mon affût se trouve un saule têtard. Et qui niche à environ 1,80 m dans la fourche du saule? Une chouette chevêche ? Que nenni ! Une cane de colvert ! Elle a pondu 11 œufs mais n'est pas sur le nid.

Oeufs de cane dans saule têtard (vallée de l'Hallue)

Il lui reste sûrement quelques œufs à pondre. J'imagine qu'elle viendra couver quand le compte entier y sera.

Oeufs de cane dans saule têtard (vallée de l'Hallue)

J'étais venu inspecter mon affût après les forts vents de cette fin de mois de mars. Ouf ! Il a tenu bon mais... qui a osé souiller ma tente ? La toile est mouchetée de blanc.

Ce satané martin-pêcheur, que je n'ai pas encore réussi à prendre en photo, a choisi comme perchoir et lieu de défécation le faîte de mon affût !

Palsambleu de flèche bleue ! Si j'étais sur la côte picarde, je penserais qu'un certain Pascal aurait dressé l'oiseau à cet effet.

Le comble dans cette histoire : l'affût a tenu le coup mais j'ai perdu... une sardine !

Voir les commentaires

Martins-pêcheurs (vallée de l'Airaines)

29 Mars 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #martin-pêcheur, #parade, #photos d'oiseaux, #vallée de l'Airaines, #Somme, #Picardie

Martins-pêcheurs (vallée de l'Airaines)

Je suis toujours à l'affût ce sur petit coin de berge, un petit paradis. Je suis venu à l'origine pour voir une offrande du mâle de martin-pêcheur à sa femelle. L'affût est installé à l'endroit où les martins-pêcheurs nichaient l'an passé, à savoir un terrier creusé dans la berge. Pendant plusieurs heures, rien ne se passe. Enfin, rien, je m'entends : à part le râle d'eau, les hérons, poule d'eau, rat musqué, etc...

Vers 10h30, j'entends enfin les cris stridents des martins-pêcheurs en parade. Ils se poursuivent mais semblent être cantonnés dans un coude de la rivière un peu plus éloigné.

Tout-à-coup, le couple surgit avec force cris et se perche à proximité du terrier.

La femelle est à gauche (avec la mandibule inférieure orange) et le mâle est à droite (deux mandibules noires).

Martins-pêcheurs (vallée de l'Airaines)

Juste avant cette scène, la femelle était seule et quémandait de la nourriture au mâle, ailes et bec ouverts. Ce dernier est censé lui offrir un poisson tête la première (comme à des poussins). L'offrande se passe non loin du terrier choisi par la femelle et l'accouplement a lieu tout de suite après.

Malheureusement, je n'ai vu ni l'offrande ni l'accouplement. Un troisième martin-pêcheur est arrivé en trombe et a semé la zizanie et tout le monde est parti. Argh !

Martins-pêcheurs (vallée de l'Airaines)

La femelle appelle son partenaire et lui demande un poisson.

Martins-pêcheurs (vallée de l'Airaines)

Mâle de martin-pêcheur.

Martins-pêcheurs (vallée de l'Airaines)
Martins-pêcheurs (vallée de l'Airaines)
Martins-pêcheurs (vallée de l'Airaines)

Bon, j'espère avoir encore une opportunité de voir cette offrande fin mars/début avril.

Voir les commentaires

Hérons cendrés (vallée de l'Airaines)

28 Mars 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #héron cendré, #photos d'oiseaux, #vallée de l'Airaines, #Somme, #Picardie

Hérons cendrés (vallée de l'Airaines)

Place aux jeunes ! Un héron cendré juvénile chasse sans ménagement un adulte.

Les hérons sont très sensibles aux mouvements d'objectifs et au bruit du déclencheur. Je n'ai pas bougé mon appareil photo quand la scène a eu lieu et je suis resté orienté vers le jeune héron. Quand j'ai déclenché à nouveau, je me suis rendu compte que l'adulte était à moins de 5m de l'affût. Il est parti instantanément en entendant le déclic.

Hérons cendrés (vallée de l'Airaines)

Le râle d'eau n'est pas le seul à arpenter les berges. Des hérons cendrés sont à l'affût d'une bonne pêche. Celui-ci est sorti du bois tel un spectre.

Hérons cendrés (vallée de l'Airaines)

Le héron cendré juvénile est resté maître des lieux. Dommage car le plumage nuptial de l'adulte avait ma préférence.

Hérons cendrés (vallée de l'Airaines)
Hérons cendrés (vallée de l'Airaines)

Je déclenche en mode silencieux mais je n'ose passer en vertical pour avoir l'oiseau en entier. Le héron est tout proche et détecterait à l'instant le moindre mouvement.

Voir les commentaires

Râle d'eau (vallée de l'Airaines)

26 Mars 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #râle d'eau, #photos d'oiseaux, #valle de l'Airaines, #Somme, #Picardie

Râle d'eau (vallée de l'Airaines)

Rencontre avec un oiseau fort discret : le râle d'eau. J'avais pu en observer lors de fortes gelées mais jamais jusqu'à présent à des températures positives.

J'ai pu assister à un toilettage tout près de l'affût. L'oiseau est rarement à découvert. Il se tient toujours proche du couvert végétal.

Je tiens à remercier le propriétaire des lieux sans qui je n'aurai pu assister à ce spectacle.

Râle d'eau (vallée de l'Airaines)

Le plus souvent, le râle d'eau cherche sa nourriture (invertébrés, mollusques, petits poissons) dans la vase tout proche de la rive. J'ai pu profiter d'un instant où il s'est aventuré sur un petit gué. Malgré ses longues pattes, il ne s'aventure pas trop au milieu de l'eau. On le distingue des autres râles et de la marouette ponctuée grâce à son long bec rouge.

Plus d'info sur Oiseaux.net.

Râle d'eau (vallée de l'Airaines)
Râle d'eau (vallée de l'Airaines)

Comme dit précédemment, le râle d'eau parcourt de long des berges et est souvent caché par les végétaux. Et encore nous sommes en mars. La végétation n'a pas encore eu le temps de pousser. J'ai été sidéré par sa vitesse de déplacement. Je l'ai vu voler d'une rive à l'autre au ras de l'eau, un type de déplacement peu habituel. En revanche, le râle d'eau préfère ses pattes et je peux vous dire qu'il est très difficile à suivre. Je l'ai vu monter la berge à la vitesse de l'éclair, quasiment aussi vite qu'une hermine, c'est dire !

Râle d'eau (vallée de l'Airaines)
Râle d'eau (vallée de l'Airaines)
Râle d'eau (vallée de l'Airaines)
Râle d'eau (vallée de l'Airaines)

Comportement typique du râle d'eau : la petite queue blanche relevée et sans cesse en mouvement.

Râle d'eau (vallée de l'Airaines)

Bye.

Voir les commentaires

Grive musicienne (Marquenterre)

25 Mars 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #grive musicienne, #photos d'oiseaux, #Marquenterre, #Somme, #Picardie

Grive musicienne (Marquenterre)

Cela fait plusieurs années que j'essaie de photographier un accouplement de chouettes chevêches. Les accouplements sont les plus fréquents entre début mars et début avril. Un ami (qui a enfin réussi à photographier un renard mais ceci n'a rien à voir) m'indique que les accouplements ont lieu sur cette vieille souche de saule têtard. J'arrive par deux fois en début d'après-midi dans l'affût pour me faire oublier des chouettes qui crêchent non loin de là.

Au fur et à mesure que le journée avance, j'entends les chouettes chanter à intervalles réguliers vers 16h30, 17h30, 18h30 et 19h30... à 3 ou 4m de moi. Je les vois par les ouvertures latérales mais elles ne viennent décidément pas devant l'affût, encore moins pour s'accoupler.

Pas moins donc de 9 heures d'affût pour ne voir qu'en fin de deuxième soirée d'affût une grive musicienne qui a sûrement eu pitié de moi. Elle est venue s'offrir à mon objectif au quasi crépuscule.

Merci quand même.

Grive musicienne (Marquenterre)
Grive musicienne (Marquenterre)

Et peut-être à une prochaine avec les chevêches.

Voir les commentaires

Bergeronnette grise (Vallée de l'Hallue)

24 Mars 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #bergeronnette grise, #photos d'oiseaux, #vallée de l'Hallue, #Somme, #Picardie

Bergeronnette grise (Vallée de l'Hallue)

Bergeronnette grise mâle. J'affûtais pour le martin-pêcheur. La bergeronnette est venue juste devant ma tente et s'est même perchée dessus ainsi qu'un troglodyte mignon.

Pour info, j'ai pu voir à Amiens une bergeronnette durant tout l'hiver, ce que je n'avais jamais observé. L'espèce est migratrice partielle. Si certains individus restent en Europe occidentale, beaucoup hivernent en Afrique.

Bergeronnette grise (Vallée de l'Hallue)

Bergeronnette grise trônant sur du crottin de cheval. Un beau crottin qui attire les insectes, ce qui intéresse hautement notre bergeronnette.

Pour en observer facilement, arrêtez-vous au printemps et en été devant un des nombreux tas de fumier qui bordent les routes. Il y a toujours des bergeronnettes grises ou printanières en quête d'insectes dessus.

Voir les commentaires

Gallinule poule d'eau (Vallée de l'Hallue)

23 Mars 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #gallinule poule d'eau, #photos d'oiseaux, #vallée de l'Hallue, #Somme, #Picardie

Gallinule poule d'eau (Vallée de l'Hallue)

Gallinule poule d'eau.

Voir les commentaires

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)

22 Mars 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #grande aigrette, #photos d'oiseaux, #vallée de l'Hallue, #Somme, #Picardie

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)

Belle rencontre avec une grande aigrette en vallée de l'Hallue.

Je me suis positionné face au soleil levant. J'ai dû arriver juste au lever du jour pour ne pas me faire repérer car la grande aigrette arrive sur place très tôt.

En ce début mars, une légère brume monte des étangs et enveloppe majestueusement l'oiseau.

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)

Premier croissant de Lune que j'admire en mangeant...mes croissants.

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)

J'ai dû monter une forteresse autour de mon affût car les lieux sont broutés par deux chevaux qui risqueraient de se prendre les pattes dans les cordages de ma tente et qui détruiraient le temps de la dire.

J'ai même été impressionné en arrivant sur les lieux. Il faisait toujours nuit et quand j'ai ouvert le portail, une immense silhouette immobile, noire, était dressée devant moi. Aucun bruit? Le propriétaire des lieux m'a-t-il entendu? En ce cas, il aurait pris quelques centimètres et des épaules durant la nuit ! Non, c'est le grand bourrin tout noir qui cherche une caresse. Ça n'a l'air de rien mais ça m'a vraiment surpris. Après, il m'a suivi jusqu'à l'affût. La prochaine fois, je prendrai des chevaux en photo, c'est plus facile

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)

Le soleil se lève dans le saule tortueux. Il y a quelques années, le martin-pêcheur m'avait fait l'honneur de s'y percher.

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)
Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)

De grandes cannes pour se déplacer dans l'eau mais aussi au sec.

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)

J'ai pu assister à un manège un peu spécial. La grande aigrette faisait mouche à chaque coup de bec dans l'eau. Elle ramenait des petits gardons me semble-t-il. Cependant, elle ne les avalait pas tout de suite. Elle les mastiquotait dans son bec, les faisait descendre jusqu'à son gosier...

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)

...puis laissait retomber sa proie au sol a et ainsi de suite jusqu'à 6 fois d'affilée. Si quelqu'un connaît la raison, je suis tout ouïe.

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)

Le panneau (hélas retourné), indique évidemment "pêche interdite" !

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)
Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)
Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)
Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)
Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)
Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)
Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)

Ah, un être à deux pattes arrive. C'est le moment de mettre les voiles.

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)

Bye et à une prochaine.

J'espère d'ailleurs voir la grande aigrette tout au long de l'année. De plus en plus de couples restent nicher en Europe occidentale. Normalement, la migration se fait d'ouest en est au printemps. Beaucoup de grandes aigrettes nidifient dans le delta du Danube en Roumanie.

Grande aigrette (Vallée de l'Hallue)
Voir les commentaires

Jean-Loup Ridou : un photographe animalier révolté par la mort d'un renard blanc leucique

21 Mars 2015 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #renard blanc, #leucisme, #nuisible, #Thiérache, #Jean-Loup Ridou, #photgraphe animalier Aisne, #Picardie

Un reportage de Marie Roussel, Benoit Henrion et Patricia Mock.

Intervenants : Jean-Loup Ridou (photographe animalier) et Guénaël Hallart (naturaliste local).

Plus d'info sur le site web de France3 Picardie.

Extraits du documentaire"L'odeur de l'herbe coupée" de Franck Vigna.

Voir les commentaires