Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Ecureuil roux, chevreuil (Dans un bois près d'Amiens)

23 Décembre 2011 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #Somme

CS6J7113

 

Ce matin-là, j'affûtais pour un pic épeiche et un pic mar. Le pic épeiche est venu mais a déguerpi dès que j'ai esquissé un mouvement avec ma lentille. Bon, en route pour un tour du bois à l'approche. Le soleil montre le bout de son nez après plusieurs jours de grisaille et de pluie. Après la sécheresse de cet automne, un peu de grain ne pouvait pas faire de mal. J'étais quand même bien content de voir un peu de lumière. Le froid était aussi au rendez-vous. Au détour d'un chemin, rencontre insolite avec 4 écureuils qui se tirent la bourre.

 

CS6J7118

 

Je suis à une distance raisonnable de vingt mètres. Si je ne passe pas cette limite, ils ne font pas attention à moi. Les écureuils se courent l'un après l'autre à grande vitesse en montant et descendant l'arbre comme des dératés.Quelle énergie! Je ne pensais pas voir ces rongeurs arboricoles aussi actifs en cette période.

 

CS6J7210

 

Je tente de me rapprocher. Erreur grave : avec ma focale, impossible de les avoir à plusieurs dans le cadre. De plus, je fatigue très vite car je n'ai pas mon trépied resté dans l'affût. On peut utiliser le 500mm F/4 à main levée mais au bout de quelques minutes, son poids devient trop handicapant et je commets des erreurs techniques. J'aurais pu fermer beaucoup plus mon diaph pour avoir plus de profondeur de champ. Je suis plus habitué à l'affût...

 

CS6J7119

 

J'ai eu de la chance qu'ils soient dans cette configuration une seule et unique fois. Sinon, ils étaient toujours cachés et cavalaient à une telle allure en surgissant de n'importe où sur le tronc que je ne pouvais pas anticiper leur apparition et les prendre en photo.

 

CS6J7145

 

 

CS6J6998

 

Telle une sittelle torchepot, l'écureuil roux est à l'aise aussi bien la tête en bas.

 

CS6J7201

 

 

CS6J7218

 

J'ai pu me rapprocher. On voit bien ses petits doigts avec ses griffes qui lui permettent d'agripper l'écorce pour évoluer comme un funambule.

 

CS6J7219

 

 

CS6J7128

 

Notre écureuil a quasi des "aigrettes" de hibou! Ce sont en fait des "pinceaux", plus visibles en période hivernale où le pelage de l'écureuil s'épaissit. (Source Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cureuil_roux )

 

CS6J7226

 

 

CS6J7174

 

 

CS6J7187

 

 

CS6J7246

 

 

CS6J6980

 

 

CS6J6988

 

 

CS6J7026

 

Il y avait deux couples d'écureuils. L'un restait calme à la cime des arbres et l'autre n'arrêtait pas de se chamailler. J'ai l'impression que c'était plus par jeu que par défense d'un territoire.

 

CS6J7029

 

 

CS6J7032

 

Une belle queue en panache!

 

CS6J7035

 

 

CS6J7038

 

La lumière ambiante fait bien ressortir la belle robe rousse de sa fourrure.

 

CS6J7040

 

Sa queue a une fonction de balancier ou d'appui mais aussi de parade pendant la saison des amours.

 

CS6J7053

 

 

CS6J7065

 

 

CS6J7075

 

 

CS6J7077

 

 

CS6J7082

 

Plusieurs positions pour son beau panache roux.

 

CS6J7083

 

 

CS6J7096

 

J'aurais presque la nostalgie de mes bacchantes rousses! Et je ne dis pas qu'elles avaient les mêmes propriétés que celle de notre écureuil!

 

CS6J7214

 

 

 CS6J7253

 

 

CS6J7260

 

 

CS6J7264

 

 

CS6J7266

 

Ma seule photo avec un peu de mouvement. Notre écureuil court sur de fines branches comme s'il était sur une autoroute. Je n'en ai vu aucun à la recherche de nourriture.

 

CS6J7268

 

Voici le couple de "calmes". Ils regardaient les deux autres se chamailler du haut de l'arbre sans sourciller.

 

CS6J7272

 

 

CS6J7274

 

 

CS6J6971

 

Pour finir, une chevrette au détour d'une allée forestière.

Bonnes fêtes de fin d'année à toutes et à tous.

 

 

Voir les commentaires

Martin-pêcheur (Vallée de l'Hallue)

22 Décembre 2011 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #Somme

 

 

CS6J6438

 

Période photographiquement creuse en ce moment. Je vous livre quelques photos d'un vieux compagnon de ces derniers mois qui se fait rare. Au moins trois martins-pêcheurs fréquentaient ce cours d'eau. Je n'en vois plus qu'un. Peut-être les autres étaient-ils des jeunes de l'année chassés par les parents ou alors sont-ils partis en migration partielle un peu plus au sud?

 

CS6J6439

 

J'ai fait deux demi-journées d'affût sans en voir du tout. À la troisième, rebelote. Je m'apprête à partir quand j'entends un oiseau qui se perche sur le filet de camouflage de ma tente. Encore le troglo? Non, c'est le martin! Après quelques instants, il va se percher sur le perchoir que j'ai mis à sa disposition. Le cadrage est bizarre, non? Centré? Vous allez comprendre.

 

CS6J6442

 

Il s'est posé juste à côté du gaffeur qui attache ma belle branche à lichens avec une branche quelconque, puis il se pose carrément sur le gaffeur. Groumph! Je vais devoir trouver une autre astuce. Bon, je ne comptais pas mettre ces photos sur le blog mais je n'ai pas mieux pour le moment.

Voir les commentaires