Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Hibou des marais (côte picarde)

26 Janvier 2016 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #hibou des marais, #côte picarde, #photos d'oiseaux, #Somme, #Picardie

Hibou des marais (côte picarde)

Après avoir repéré le manège d'un hibou des marais dans une pâture de la côte picarde, je reviens une seconde fois et je m'installe près d'un piquet où je l'ai vu plusieurs fois se poser. L'attente n'est pas très longue. Pourtant, le hibou m'a vu arriver, J'ai posté mon affût contre une petite haie à une vingtaine de mètres du poteau. Je suis bien content de cette photo. La lumière est encore un peu dure mais j'aime les ailes avec la transparence du contre-jour et les serres projetées en avant.

Retrouvez mes meilleures photos sur http://www.benoithenrion.fr

Hibou des marais (côte picarde)
Hibou des marais (côte picarde)

Ce poteau, contrairement à un article précédent, est purement "naturel" si j'ose dire. Ce n'est pas moi qui l'ai ramené pour la circonstance. Il est heureusement dépourvu de barbelés et autres clôtures électriques.

Hibou des marais (côte picarde)

Le hibou des marais semble petit ailes repliées mais son envergure ailes déployées m'étonne toujours.

Hibou des marais (côte picarde)

Dans la douce lumière du soir.

Hibou des marais (côte picarde)

Beau virage sur l'aile. Dommage qu'il y ait cette construction en arrière-plan.

Le hibou des marais a fait son apparition vers 14h30. Tout de suite, il a défendu son territoire face à deux autres hiboux venant de pâtures voisines. Pendant une bonne demi-heure, ils se sont livrés à des joutes aériennes et ont crié à toute force. J'ai vu le hibou frapper ses ailes comme un pigeon ramier pour impressionner son concurrent. Ça a fait beaucoup de bruit! Puis, le calme s'est fait pendant plus d'une heure avant que tout le monde ne réapparaisse.

Hibou des marais (côte picarde)

Vole en piqué à l'approche d'une proie.

Hibou des marais (côte picarde)

Le hibou des marais vole à faible altitude, assez lentement. Quand il a vu ou entendu un campagnol, il plonge.

Hibou des marais (côte picarde)

Le hibou des marais a capturé un campagnol. Il reste quelques minutes au sol sur sa proie qu'il maintient dans ses serres.

Hibou des marais (côte picarde)

Un faucon crécerelle, oiseau de proie sédentaire et concurrent, est venu chaparder sa proie au hibou des marais. Ce dernier n'est pas content et vient houspiller le faucon resté au sol par 4 vols en piqué. Vous pouvez voir l'aile du faucon qui ressort des herbes.

Hibou des marais (côte picarde)

Le hibou a récupéré son campagnol et file vers le ciel.

Hibou des marais (côte picarde)

Le faucon crécerelle n'a pas dit son dernier mot et essaie à nouveau de lui chiper sa proie.

Hibou des marais (côte picarde)

Empoignade mais le hibou a gardé son bien.

Hibou des marais (côte picarde)
Hibou des marais (côte picarde)
Hibou des marais (côte picarde)
Hibou des marais (côte picarde)
Hibou des marais (côte picarde)
Hibou des marais (côte picarde)

Les rapaces nocturnes ont les yeux fixes dans leurs orbites. Ils compensent en pouvant tourner la tête à 170° car ils possèdent deux fois plus de vertèbres cervicales que nous.

Hibou des marais (côte picarde)

Le hibou des marais a les plus petites aigrettes (des plumes sur la tête qui indique son humeur) de la famille des hiboux. On les voit très légèrement pointer sur cette photo. Ceci fait suite au passage d'un héron cendré au-dessus de sa tête.

Hibou des marais (côte picarde)

Petite séance d'étirement. ce hibou fort sympathique m'a gratifié d'une bon quart d'heure de présence sur ce poteau.

Hibou des marais (côte picarde)
Hibou des marais (côte picarde)
Hibou des marais (côte picarde)
Hibou des marais (côte picarde)
Hibou des marais (côte picarde)
Hibou des marais (côte picarde)

J'avoue que je me suis presque fait une contracture au doigt pour saisir cet instant car j'ai attendu pendant 15 mn qu'il s'envole. Il fallait guetter son regard, son comportement pour anticiper l'envol et avoir sans cesse le doigt sur le déclencheur. Un quart d'heure, c'est long !

Hibou des marais (côte picarde)

La chasse continue quand le crépuscule tombe. Bientôt, la luminosité se fait trop faible pour mon boîtier. Il est temps de filer et de laisser le roi en son royaume.

Partager cet article

Commenter cet article

Pascal 04/02/2016 16:35

Salut Benoît, j'attends la sortie du livre si tu as prévu de concevoir un ouvrage sur la bestiole ! On voit qu' Isabelle est déjà au courant d'un évènement dont nous ignorons tout ! Quel éditeur ? Combien de pages? Beaucoup de photos ? Du texte? Une monographie?
Allez, dis-nous tout !!!!
Pascal

Benoit Henrion 04/02/2016 16:46

Je veux aller là où je suis sûr de ne pas avoir de concurrence : le renard dans la Somme ! Malheureusement, je ne pourrai m'appuyer sur l'aide d'un copain naturaliste qui n'en a pas vu beaucoup.

Marine 26/01/2016 23:25

Quels superbes documents !
Le hibou tête orientée vers le sol, l'envol, proie dans les serres, le houspillage en règle, l'allure méphistophélique lorsqu'il sort les aigrettes et cette lumière rasante ! Un régal par procuration ! Merci !

Véro 26/01/2016 19:52

Il est vrai que son envergure semble un peu démesurée par rapport à sa taille !

louflam 26/01/2016 18:38

Belle série de photos!

Benoit Henrion 26/01/2016 20:54

merci !

isabelle 26/01/2016 13:20

ah là là !!!!!

Dire que je n'en ai jamais vu de près !!! Comment faites vous ?

Ces photos sont toutes sublimes. J'aime particulièrement la première, celle avec l'affrontement avec le faucon, et celle qui a failli vous coûter un doigt !!

La lumière dorée sublime le plumage de l'oiseau. Et quelle attitude inhabituelle sur la première photo !! Il n'y a vraiment que vous pour assister à des moments pareils et être capable de figer l'instant....

Bravo !! Elle va figurer dans le livre j'espère !!

Benoit Henrion 26/01/2016 20:56

Merci isabelle. C'est pas mal de repérage. Je n'en ai vu aucun l'an passé malgré quelques prospections. Les hiboux des marais aiment les pâtures avec une herbe pas trop haute et des piquets pour se poser. Il faut bien sûr que l'endroit soit riche en campagnols, et ça, ça peut changer tous les ans ! Quant au livre, c'est dans un coin de ma tête.