Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

blanchon, phoque gris (Baie de Somme)

25 Janvier 2016 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #blanchon, #phoque gris, #baie de Somme, #Picardie

blanchon, phoque gris (Baie de Somme)

Une naissance exceptionnelle a pu être observée en baie de Somme récemment : un blanchon (jeune de phoque gris) a vu le jour le 13 janvier sur la plage de la Maye au nord du Crotoy.

Les femelles de phoques gris mettent bas en plein cœur de l'hiver. Elles le font quasiment toutes en Grande-Bretagne où elles sont peu dérangées grâce au travail des associations naturalistes locales. Il y a deux ans, un jeune blanchon a vu le jour au banc de l'Ilette mais il a disparu au bout de quelques jours sans que l'on connaisse son sort.

Cette année, le jeune phoque et sa mère étaient au bord des dunes, à des centaines de mètres du chenal, ce qui obligeait la mère à dépenser beaucoup d'énergie pour nourrir son jeune. De plus, les promeneurs étaient tout près des phoques, ce qui a amené Picardie Nature à sécuriser la zone pour éviter les dérangements. Une zone d'une cinquantaine de mètres autour du jeune a été installée mais dans la nuit du 18 au 19 janvier. La mère et son blanchon sont partis vers le large, peut-être en raison du trop grand nombre de visiteurs.

Le jeune phoque gris ne peut nager durant les trois premières semaines de sa vie. N'ayant pas assez de graisse, il risquerait la noyade (problème de flottabilité) ou l'hypothermie en entrant dans l'eau. Le blanchon, dont le nom vient de la blancheur de son pelage, n'en est pas moins vigoureux et a pu suivre sa mère sur plusieurs centaines de mètres. Il a pu traverser des bâches d'eau, ce qui l'a rendu plutôt grisâtre. Ce n'est plus un blanchon mais un grison !

Retrouvez mes meilleures photos sur http://www.benoithenrion.fr

blanchon, phoque gris (Baie de Somme)

La femelle de phoque gris est à proximité de son jeune qu'elle va retrouver. Elle doit aller se nourrir en pleine mer pour l'allaiter.

Vous pouvez voir cette scène en regardant le reportage réalisé par France3 Picardie.

La mère tourne autour de son jeune et parcourt de longues distances pour le rejoindre. On peut aisément voir les traces qu'elle laisse sur le sable. Son jeune l'appelle quand la faim le tiraille.

blanchon, phoque gris (Baie de Somme)

Elle pèse pas loin de 150 kg. Mieux vaut ne pas s'approcher de son jeune car elle pourrait charger ou espacer ses venues, ce qui affaiblirait considérablement son jeune. Ce dernier a en effet un besoin impérieux de prendre un maximum de poids. Il a un besoin vital d'acquérir de la graisse pour se jeter à l'eau.

blanchon, phoque gris (Baie de Somme)
blanchon, phoque gris (Baie de Somme)
blanchon, phoque gris (Baie de Somme)
blanchon, phoque gris (Baie de Somme)
blanchon, phoque gris (Baie de Somme)
blanchon, phoque gris (Baie de Somme)
blanchon, phoque gris (Baie de Somme)
blanchon, phoque gris (Baie de Somme)

Bonne chance à tous les deux.

Partager cet article

Commenter cet article

Pascal 04/02/2016 16:29

Salut Benoît. Belle série de photos en effet; tu en as eu de la chance de tomber sur ce blanchon ! Et en plus, avec un brin de lumière latérale pour parfaire le tout. C'est TOP ! et inhabituel...
Continue comme ça mon petit, tu iras loin !
Eh, t'as vu, que des compliments !!!!
Pascal

Benoit Henrion 04/02/2016 16:39

Je vois ça, merci ! C'est la perspective des congés qui te rend magnanime :-) ? Reste plus qu'à faire la même chose avec le butor !

Marine 26/01/2016 23:38

Un article particulièrement émouvant, qui redonne un peu d'espoir.
On n'a même plus conscience que les populations animales s'amenuisent, on ne sait plus apprécier et regarder notre environnement proche, on s'habitue à cet appauvrissement, alors, quand il y a un "regain" de cet ordre, quelle victoire sur l'indifférence des hommes ! surtout quand ça se passe "malgré eux".
Bon, rien de polémique, juste le plaisir de savoir que nos littoraux peuvent encore se repeupler et restent malgré tout accueillants, même si cela reste bien fragile.

isabelle 25/01/2016 19:39

Emouvantes images de ces phoques. Pas toujours facile la vie pour eux !! le pauvre petit qu'on voit la gueule ouverte devait appeler sa mère. Heureusement qu'on n'a pas le son... Bon dans son malheur ils ont tout de même la chance d'être protégés, et qu'on s'occupe d'eux du mieux possible.

Bien qu'ils aient l'air de grosses peluches et soient très attendrissants avec leurs grands yeux humides qui leur donnent toujours l'air d'avoir pleuré, les phoques possèdent des dents redoutables.

Il y a quelques années, voilà le type de de déclaration d'accident de travail que j'ai dû envoyer pour l'un des agents de ma collectivités, à la sécurité sociale :

"circonstances de l'accident : a été mordu par un phoque"


Commentaires : "Monsieur X est agent de la réserve naturelle de la baie de Somme, il a été mordu par un phoque qu'il essayait de déplacer pour le préserver des touristes".

Bilan : 7 points de suture à l'avant bras.

Ils sont magnifiques et nous devons tout faire pour les protéger, mais gare à celui qui ne garde pas ses distances !!

Superbes photos Benoit, j'adore celle de la maman où on voit un chouia de soleil sur sa peau. Ils ont vraiment l'instinct maternel, c'est beau !!

Véro 25/01/2016 19:28

Oui, bonne chance à ce petit et sa mère. Leur tête me fait toujours autant craquer !

Benoit Henrion 25/01/2016 23:06

Merci isabelle. Il ne faut pas s'inquiéter si le jeune appelle sa mère, c'est tout à fait normal. Il n'est pas malheureux là où il est. Aux dernières infos, il est à la même place et sa mère vient le nourrir.

Buffalo 25/01/2016 11:05

Jolies images et beau reportage cela fait plaisir de voir ces animaux j'ai eu l'occasion de voir un veau marin lors de mon séjour d'octobre en Bretagne du coté de l'archipel des 7 iles, c'est vraiment un merveilleux souvenir

Benoit Henrion 25/01/2016 23:05

Merci Buffalo