Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bétails de min coin

Hibou Grand-Duc (Massif ardennais)

5 Septembre 2014 , Rédigé par Benoit Henrion Publié dans #Hibou grand-duc, #massif ardennais, #Ardennes, #rapace nocturne

Hibou Grand-Duc (Massif ardennais)

C'est une rencontre toujours impressionnante. Le hibou grand-duc est le plus gros des rapaces nocturnes d'Europe. Je l'avais rencontré l'an passé avec l'ami JP alias l'enragé du grand-duc. Nous avions eu la chance d'approcher sans camouflage un jeune grand-duc à moins de 20 m (les photos ici).

Cette année, les hiboux sont encore au rendez-vous. Dans le milieu forestier, il est très difficile de trouver l'aire. Difficile de voir où les adultes atterrissent, difficile de repérer les fientes, les pelotes de réjection. Tellement difficile que l'ami JP, tout enragé qu'il est, n'a pu, une fois les jeunes bien grands et volants, localiser le nid, Même en arpentant la montagne de bas en haut et de droite à gauche. Au final, on n'a pu localiser les hiboux uniquement grâce aux chuintements des deux jeunes quémandant de la nourriture à leurs parents.

Les photos qui vont suivre ne sont pas des photos et ne sont pas de moi. Ce sont des captures de vidéos prises par l'ami JP. Pourquoi les mettre sur le blog ? Parce que j'ai tenté l'approche des hiboux à plusieurs reprises en sa compagnie. Même si je n'ai pu les prendre en photo, je les ai vus et entendus et je voulais partager ces moments avec vous.

Ici, un adulte pris en pleine journée pendant un bain de soleil. La prise de vue est acrobatique. Le vidéaste est en plongée par rapport au grand-duc adulte. Il est assis dans les fougères et ne doit pas dépasser la tête pour ne pas être repéré. Seule la caméra dépasse. Autant dire que la visée est des plus périlleuses, surtout sans trépied!

Hibou Grand-Duc (Massif ardennais)

Nous avons tous les deux pu approcher un jeune qui chuintait à moins de 30 m sans être repéré malgré le matériel, les feuilles et le terrain accidenté et très pentu. Franchement, je suis bien content d'avoir vécu ça pour le croire. Nous nous sommes guidés au chuintement. Après avoir attaqué la montagne par le bas sans succès, nous l'avons contourné par le haut. Le jeune, déjà de la taille d'un adulte en cette mi-août, nous tournait le dos. Le cœur haletant par la descente périlleuse avec du matériel lourd, plus l'adrénaline! je me pose à 30 m du hibou derrière un chêne. Pendant deux longues minutes, je l'observe tout en tirant doucement la fermeture éclair de mon sac à dos pour en sortir le téléobjectif. Arf... L'oiseau s'envole à ce moment-là sans même avoir tourné la tête et va se poser 40 m plus loin sans nous avoir vus, c'est une quasi certitude.

L'image ci-dessus a été prise par un matin de brouillard aux alentours de 8H. Le hibou adulte reste impassible sur son chêne. J'aurais aimé vivre ça ! C'est râpé pour cette année. Vivement l'an prochain !

Hibou Grand-Duc (Massif ardennais)

Image tournée une fois encore sans affût. Le hibou est venu sur la corniche. Un jeune viendra se poser pour réclamer de la nourriture.

Hibou Grand-Duc (Massif ardennais)

Bain de soleil pour le hibou grand-duc. Et un grand merci à JP de m'avoir autorisé à utiliser ses prises de vues pour le blog.

Partager cet article

Commenter cet article

jean 07/09/2014 16:15

Belle rencontre !!

08 05/09/2014 16:45

précision d'importance, mais tu l'as faite: je n'ai jamais tenté de découvrir l'aire lors de la période de couvaison seulement lorsque les jeunes sont visibles aux alentours, c'est à dire largement"volants". Sinon depuis trois ans je l'aurai déjà découverte et sans aucun doute dérangé les animaux. A l'écoute des chuintements lorsqu'ils sont encore sur l'aire ça n'est pas difficile.